“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La Principauté renforce ses liens avec le Brésil

Mis à jour le 24/03/2016 à 05:08 Publié le 24/03/2016 à 05:08
Arnoldo Wald Filho (président d'AMBI Brésil et vice-président d'AMBI Monaco, consul honoraire de Monaco au Brésil), Marcos Pileggi (président d'AMBI Monaco et vice-président d'AMBI Brésil), Michel Dotta (président du MEB), Jacques Boisson (secrétaire d'Etat), André de Montigny (président d'honneur d'AMBI à Monaco et au Brésil, consul honoraire du Brésil à Monaco), Luciana de Montigny(secrétaire générale d'AMBI et présidente de Brasil Monaco Project) et Henri Fissore (ambassadeur en mission auprès du ministre d'État).

Arnoldo Wald Filho (président d'AMBI Brésil et vice-président d'AMBI Monaco, consul honoraire de Monaco au Brésil), Marcos Pileggi (président d'AMBI Monaco et vice-président d'AMBI Brésil), Michel Dotta (président du MEB), Jacques Boisson (secrétaire d'Etat), André de Montigny (président ... Photo Jean-Charles Vinaj /AMBI

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Principauté renforce ses liens avec le Brésil

L'Association Monaco Brazil Invest (AMBI) vient d'être créée. Elle a vocation à renforcer les liens entre les deux pays, notamment sur le plan commercial

Une nouvelle association bilatérale de coopération entre Monaco et le Brésil, l'Association Monaco Brazil Invest (AMBI), vient d'être lancée en Principauté. L'événement s'est déroulé au Yacht-club de Monaco en présence, notamment, du secrétaire d'Etat Jacques Boisson, de l'ambassadeur en mission auprès du ministre d'État Henri Fissore, du président du Monaco Economic Board (MEB) Michel Dotta.

Créée par Marcos Pileggi (président d'AMBI Monaco et vice-président d'AMBI Brésil), Arnoldo Wald Filho (président d'AMBI Brésil et vice-président d'AMBI Monaco), Luciana de Montigny (secrétaire général d'AMBI) et André de Montigny (président d'honneur d'AMBI à Monaco et au Brésil), l'association est basée en Principauté, avec une antenne au Brésil.

Totalement indépendante, privée, non gouvernementale et sans but lucratif, elle a reçu l'appui du gouvernement princier pour créer cette nouvelle organisation qui sera principalement financée par les contributions de ses membres qui ne seront pas nécessairement résidents de Monaco. Tout membre à Monaco ou au Brésil deviendra automatiquement membre dans les deux pays.

Partenariat avec le MEB

L'AMBI entretient un partenariat privilégié avec le MEB. Cette collaboration est renforcée par la signature d'une convention de coopération économique visant à l'optimisation et la mise en commun des atouts de chaque entité.

Première association bilatérale de coopération commerciale et économique créée à Monaco, AMBI travaille également étroitement avec le consulat du Brésil à Monaco et le consulat de Monaco au Brésil.

Le Brésil étant de plus en plus présent sur la scène mondiale, il est important pour Monaco d'amplifier ses liens commerciaux, économiques et financiers avec celui-ci.

« Il existe de nombreuses possibilités pour les investisseurs et les entreprises, à Monaco et en Europe, qui souhaitent tisser de nouvelles relations avec des partenaires brésiliens, et vice versa, a rappelé Marcos Pileggi. Notre rôle est de promouvoir et développer des liens multilatéraux entre Monaco, le Brésil et les autres pays, la Principauté agissant comme un facilitateur au niveau des échanges commerciaux et des investissements. »

L'AMBI épaulera le MEB dans l'organisation de la mission d'entreprises monégasques au Brésil, début avril 2016. L'association facilitera les contacts avec les sociétés brésiliennes qui participeront aux échanges entre les entreprises des deux pays.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.