“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La principauté de Monaco se paie un stade de rugby à Beausoleil

Mis à jour le 05/12/2017 à 17:56 Publié le 05/12/2017 à 17:55
La zone concernée, entourée en rouge sur cette photo, a été, dans le passé, un terrain de polo. C’est là que, bientôt, les joueurs de rugby de la Principauté pourront se retrouver autour des valeurs qui les unissent.

La zone concernée, entourée en rouge sur cette photo, a été, dans le passé, un terrain de polo. C’est là que, bientôt, les joueurs de rugby de la Principauté pourront se retrouver autour des valeurs qui les unissent. Photo Michael Alesi

La principauté de Monaco se paie un stade de rugby à Beausoleil

La municipalité du Beausoleil a voté la location d’une parcelle de terrain à Monaco, dans le but d’y construire des installations sportives qui manquaient cruellement aux adeptes du ballon ovale.

Le projet a été présenté au vote lors du conseil municipal de ce lundi soir. À l’unanimité moins une voix (celle du conseiller d’opposition Lucien Prieto), la ville de Beausoleil a décidé d’accorder à la Principauté de Monaco la possibilité d’occuper une partie du Parc des sports et de loisir André-Vanco, situé au Devens.

Le but? Y installer un stade destiné à la pratique du rugby et du football de niveau 3.

Contre une redevance fixée à 9,80 euros le mètre carré bâti et 1,50 euro le mètre carré non bâti – soit environ 200.000 euros par an, selon une source proche du dossier –, la société immobilière domaniale de Monaco pourra installer ses équipements, dont des vestiaires, des sanitaires et des locaux administratifs, et une tribune de 310 places.

Gagnant-gagnant

Le tout sera construit en préfabriqué, de manière à pouvoir restituer les lieux dans l’état à la fin de la période d’occupation, soit douze ans maximum.
D’après les services du gouvernement princier, le terrain occupera une surface de 105 mètres de long sur 68 mètres de large et sera réalisé en pelouse synthétique.
"Ce terrain permettra ainsi d’accueillir la pratique du football et du rugby amateurs, sports pour lesquels on peut noter un manque certain d’infrastructures autorisant tant les entraînements que les compétitions", indiquent les services de la Principauté.

Du côté de la municipalité de Beausoleil, on confie que "ce terrain n’est actuellement pas occupé et inutilisé". Il s’agirait donc d’une opération dans laquelle tout le monde trouve son compte.

Ce que confirme le maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, qui y voit une bonne affaire: «Cela représente environ 10000 euros par mois pour un terrain nu de 7.384 m2. Le tarif sera ajusté en fonction des équipements qui seront installés. Cette somme nous permettra de financer le réaménagement du Devens."

Des joueurs heureux

Les plus heureux, ce seront sans aucun doute les adeptes du ballon ovale en Principauté.

"On attend ça depuis longtemps. Pérenniser le rugby à Monaco devait forcément passer par la création d’installations spécifiques. Jusque-là, on a été un peu nomades: on recevait à Blausasc, à Cannes ou à Menton", confie Thomas Riqué, président de l’ASM Rugby.

Il faut dire que ce sport connaît un fort engouement ici, passant de 40 à 350 licenciés en quelques années: "Il y avait un lit pour ça à Monaco. Avec beaucoup de Britanniques et une princesse qui vient d’Afrique du Sud, tous les ingrédients étaient là. Et puis on donne une image positive, on propose une aventure sympa à laquelle les gens adhèrent. Le gouvernement s’est intéressé à notre dynamisme, et on est vraiment content. C’était devenu vital. Ils ont compris que sans ça, on aurait du mal à continuer", explique Thomas Riqué.

Une nouvelle dimension?

Ces installations permettront peut-être également de profiter du rayonnement international de la Principauté pour faire venir des pointures de l’ovalie pour bénéficier de leur expérience et de leur enseignement.
L’équipe senior, qui est au bord de la fédérale 3, va pouvoir se concentrer sur son jeu, et continuer à transformer les essais.
Et les jeunes auront un terrain pour apprendre le rugby et ses valeurs: le respect, l’engagement, la solidarité, le partage et la convivialité.

Ne dit-on pas que le rugby, c’est l’école de la vie?


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct