“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La Principauté à l'honneur à Noto en Sicile

Mis à jour le 05/06/2017 à 05:08 Publié le 05/06/2017 à 05:08
Je découvre la nouvelle offre abonnés

La Principauté à l'honneur à Noto en Sicile

Samedi 20 mai, Robert Fillon, ambassadeur de Monaco en Italie, représentant S.A.S.

Samedi 20 mai, Robert Fillon, ambassadeur de Monaco en Italie, représentant S.A.S. le Prince Souverain, a procédé à l'inauguration de «l'infiorata di Noto». La délégation monégasque, composée de Guy Antognelli, adjoint au directeur du tourisme et des congrès et de l'artiste Richard Seren, a participé à une série d'événements culturels.

Depuis que, l'an dernier, S.A.S. le Prince Souverain a été fait citoyen d'honneur, des relations d'amitié et de coopération se sont développées entre la Principauté et la ville de Noto (Sicile) inscrite, pour ses qualités architecturales, au Patrimoine mondial de l'Unesco. C'est ainsi que Noto a choisi, cette année, de dédier sa traditionnelle « infiorata » à la Principauté de Monaco et d'en faire l'invité d'honneur de la manifestation.

L'infiorata de Noto est une fête populaire célébrant le printemps, au cours de laquelle de magnifiques décorations de fleurs coupées sont réalisées par des bénévoles dans une des principales rues de la ville. Monaco avait délégué l'artiste Richard Seren pour créer des dessins originaux constitutifs du décor.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.