“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La princesse Stéphanie fête les mamans au Centre hospitalier Princesse Grace

Mis à jour le 31/05/2021 à 17:13 Publié le 31/05/2021 à 17:10
La sœur cadette du souverain a visité le service maternité de l’hôpital, pour venir féliciter les jeunes mamans.

La sœur cadette du souverain a visité le service maternité de l’hôpital, pour venir féliciter les jeunes mamans. Photo Frédéric Nebinger

Monaco-matin, source d'infos de qualité

La princesse Stéphanie fête les mamans au Centre hospitalier Princesse Grace

Respectant la tradition instaurée chez les Grimaldi, la princesse Stéphanie s’est rendue ce lundi au Centre Hospitalier Princesse Grace à l’occasion de la fête des mères.

Photo Frédéric Nebinger

La sœur cadette du souverain était attendue au service maternité de l’hôpital pour féliciter les jeunes mamans et leurs nouveau-nés. Et leur offrir de la layette, préparée par les équipes de la Croix-Rouge monégasque, qui chaque année organise l’événement pour marquer la célébration des mamans.

Pour cette visite, la princesse Stéphanie était guidée par la directrice du CHPG, Benoîte de Sevelinges; le secrétaire général de la Croix-Rouge monégasque Frédéric Platini; le chef du service maternité Bruno Carbonne et le chef du service radiologie Philippe Brunner.

De son côté, dimanche, la princesse Charlène avait fait porter à toutes les nouvelles mamans actuellement au CHPG, une rose et un coussin brodé.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.