“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La princesse Charlène supportrice du Midmar Mile

Mis à jour le 14/02/2019 à 10:01 Publié le 14/02/2019 à 10:01
Venue soutenir l’ambassadeur de sa fondation, Terence Parkin (photo de droite), la princesse Charlène a retrouvé son ancien coach, Graham Hill.

Venue soutenir l’ambassadeur de sa fondation, Terence Parkin (photo de droite), la princesse Charlène a retrouvé son ancien coach, Graham Hill. Eric Mathon/Palais princier

La princesse Charlène supportrice du Midmar Mile

À l’occasion d’un déplacement en Afrique du Sud, la princesse a encouragé les participants de cette épreuve de natation en eau libre, à laquelle prenait part Terence Parkin

Présente en Afrique du Sud depuis quelques jours, la princesse Charlène a fait une apparition publique pour venir soutenir les candidats de la « aQuellé Midmar Mile », une épreuve de natation en eau libre parmi les plus renommées à l’internationale, qui rassemblait cette année 17 000 nageurs du monde entier.

Participante en 2011, la princesse était cette année sur le banc des supporters pour soutenir notamment Terence Parkin, un nageur sud-africain ambassadeur de sa fondation.

Ce dernier réalise actuellement un défi sportif afin de récolter des fonds pour la fondation. Dans l’optique notamment de proposer à des enfants sourds (Terence Parkin est lui-même atteint de surdité) de participer aux programmes d’apprentissage de la natation développés par la Fondation Princesse Charlène.

À l’occasion de sa venue à Pietermaritzburg, pour la course Midmar Mile, la princesse a également retrouvé Graham Hill, son ancien entraîneur et actuel coach de l’équipe nationale sud-africaine.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct