Rubriques




Se connecter à

La princesse Charlène rend visite aux nouvelles mamans à la maternité du CHPG à Monaco

L’épouse du souverain monégasque a visité le service maternité ce lundi matin, pour échanger et offrir quelques cadeaux.

La rédaction Publié le 05/07/2022 à 09:48, mis à jour le 05/07/2022 à 10:02
De chambre en chambre, la princesse Charlène est allée à la rencontre de cinq familles accueillant un nouveau-né Photo Marc Mathon/Palais princier

C’est une visite traditionnelle qui se tient d’ordinaire à la fin du mois de mai. Mais à cette période il y a quelques semaines, la princesse Charlène testée positive à la Covid-19 avait dû y renoncer.

Illustration Photo Marc Mathon/Palais princier.

C’est donc une séance de rattrapage qui s’est tenue hier matin au service maternité du Centre Hospitalier Princesse Grace qui a reçu la visite de l’épouse du souverain, venue célébrer la Fête des mères. Les bras chargés de cadeaux : des fleurs, des chocolats et de la layette confectionnée par les brodeuses des Boutiques du Rocher destinée aux bébés.

Illustration Photo Marc Mathon/Palais princier.

Des cadeaux préparés avec le concours de la Croix-Rouge monégasque qui organise comme à l’accoutumée cette visite. La Princesse, qui est également vice-présidente de la Croix-Rouge monégasque était d’ailleurs entourée par Frédéric Platini, secrétaire général de l’institution et par le docteur Mathieu Liberatore, membre du conseil d’administration et représentant hier également la direction du CHPG.

Illustration Photo Marc Mathon/Palais princier.

De chambre en chambre dans le service maternité, la princesse Charlène a échangé avec cinq jeunes mamans, guidée par le professeur Guillaume Benoist, chef de service adjoint. Un moment particulier, propice à quelques photos, que les familles devraient garder en souvenir dans les albums de naissances de leurs bébés.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.