“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La princesse Charlène et la grande star américaine

Mis à jour le 11/08/2018 à 05:15 Publié le 11/08/2018 à 05:15
Lors d'une soirée au Brando Resort de Tetiaroa, début août, en Polynésie française, la princesse Charlène et la chanteuse Lady Gaga semble s'être liées d'amitié.

Lors d'une soirée au Brando Resort de Tetiaroa, début août, en Polynésie française, la princesse Charlène et la chanteuse Lady Gaga semble s'être liées d'amitié. Twitter@GagassipFrance/Mega

La princesse Charlène et la grande star américaine

Le couple princier, en vacances avec ses enfants en Polynésie française, a rencontré la chanteuse américaine Lady Gaga. Visiblement, les deux femmes se sont très bien entendues

La Polynésie française : la plage, l'eau turquoise, les colliers de fleurs et le tamouré… C'est le cadre qu'ont choisi le prince Albert II et la princesse Charlène pour leurs vacances privées avec la princesse Gabriella et le prince héréditaire Jacques. Des vacances qui ont débuté juste après le gala de la Croix-Rouge.

D'après Tahiti-infos, c'est au Brando Resort qu'ils ont posé leurs valises. Un hôtel situé sur l'île de Tetiaroa et qui n'est accessible qu'en avion.

Un paradis caché, respectueux de l'environnement, que de nombreuses stars ont choisi pour leurs vacances, à l'instar de la chanteuse Lady Gaga, venue avec son compagnon Christian Carino, agent de célébrités.

Ils ont pu partager une sympathique soirée avec le couple princier. C'est au cours de cette soirée que les deux femmes ont été photographiées alors qu'elles s'étreignaient chaleureusement. Des photos diffusées par le compte Twitter @GagassipFrance.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct