Rubriques




Se connecter à

La princesse Charlène est en convalescence en Afrique du Sud après plusieurs opérations

Elle ne pourra pas être présente pour fêter ses 10 ans de mariage avec le prince Albert. Après une infection ORL, elle a subi plusieurs interventions qui rendent impossible son retour à Monaco pour le 1er juillet.

Julie Baudin (jbaudin@nicematin.fr) Publié le 25/06/2021 à 14:03, mis à jour le 25/06/2021 à 14:42
En février dernier, la princesse Charlène était au côté du prince Albert pour la présentation du tournoi de rugby à sept, Monaco Sevens, qui s’est tenu à Monaco le 19 et 20 juin dernier. Photo Monaco-Matin

Le 1er juillet prochain, le prince Albert et la princesse Charlène célébreront leurs 10 ans de mariage. Mais l’épouse du prince Albert ne pourra pas être présente à Monaco.

Elle est en effet bloquée en Afrique du Sud à cause d’une infection ORL pour laquelle elle a subi plusieurs opérations ces dernières semaines.

Un nouvelle fois opérée mercredi

"La princesse Charlène de Monaco a dû subir plusieurs interventions compliquées après avoir contracté une grave infection oto-rhino-laryngologique en mai, a annoncé ce vendredi matin le Palais. L’opération la plus récente n’a eu lieu qu’hier [jeudi], après que des complications sont survenues lors de sa première opération en mai. L’équipe médicale de la princesse lui a demandé de ne pas faire le voyage à Monaco car la princesse doit encore subir d’autres interventions et se rétablir."

La princesse absente depuis plusieurs semaines de la Principauté

La princesse n’a pas été vue à Monaco depuis plusieurs semaines. En mai dernier, elle s’était rendue en Afrique du Sud, le pays où elle a grandi, pour participer à des missions de sauvetage de la faune sauvage, de lutte contre le braconnage et pour sensibiliser à la mutilation des rhinocéros.

 

Elle avait, à cette occasion, posté des photos sur son compte Instagram où on la voit, notamment, aux côtés de professionnels qui prennent soin des animaux sauvages.

En mai dernier, la princesse Charlène s’était rendue en Afrique du Sud pour participer à des missions de sauvetage de la faune sauvage qui lui tiennent à cœur, notamment contre le braconnage des rhinocéros. (Capture d’écran de son compte Instagram) NICE MATIN.

C’est quelques semaines après son arrivée sur le continent africain que la princesse a développé une sérieuse infection des oreilles, du nez et de la gorge.

Le 21 mai dernier, la Palais avait annoncé que la princesse souffrait "d’une infection de la sphère ORL" qui l’empêchait de voyager et donc d’être présente en Principauté pour le Grand Prix de Monaco.

Début juin, le prince Albert, accompagné de ses enfants le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella, avait pu se rendre auprès de son épouse en Afrique du Sud pour quelques jours en famille.

Depuis, la princesse Charlène a subi une nouvelle opération qui s’est déroulée ce mercredi 23 juin, la forçant à la convalescence.

Interdite de voyager en avion pour rentrer, la princesse ne pourra donc pas célébrer ses 10 ans de mariage avec le prince Albert, le 1er juillet prochain.

 

Le prince et ses enfants bientôt à son chevet

Dans un communiqué envoyé ce vendredi matin par le Palais, elle explique: "Cette année sera la première fois que je ne serai pas avec mon mari pour notre anniversaire en juillet, ce qui est difficile et cela m’attriste."

"Cependant, Albert et moi n’avons pas eu d’autre choix que de suivre les instructions de l’équipe médicale, même si c’est extrêmement difficile. Il a été pour moi le plus incroyable des soutiens. Mes conversations quotidiennes avec Albert et mes enfants m’aident énormément à garder le moral, mais leur présence me manque beaucoup. J’ai eu la chance de recevoir leur visite en Afrique du Sud, et c’était vraiment merveilleux de les voir. Je suis impatiente que nous soyons réunis".

Le prince Albert se rendra bientôt au chevet de son épouse. Il sera accompagné par ses enfants, le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella, pour être ensemble près d’elle et la soutenir.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.