“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La princesse Caroline soutient la fondation Stéphane Bern

Mis à jour le 19/01/2020 à 10:08 Publié le 19/01/2020 à 10:08
La princesse de Hanovre et la Première dame, Brigitte Macron ont remis les prix de la fondation au cours d’une cérémonie à l’Institut de France.

La princesse de Hanovre et la Première dame, Brigitte Macron ont remis les prix de la fondation au cours d’une cérémonie à l’Institut de France. Julio Piatti

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La princesse Caroline soutient la fondation Stéphane Bern

Mercredi soir à l’Institut de France à Paris, la princesse de Hanovre a remis un prix dans le cadre des activités de la fondation du célèbre journaliste et animateur, féru de patrimoine français

À Paris, le 15 janvier dernier, la princesse Caroline a participé à la remise des prix de la Fondation Stéphane Bern pour l’Histoire et le Patrimoine, qui se déroulait à l’Institut de France, en présence notamment de la Première dame française, Brigitte Macron.

Créée par le journaliste et animateur amoureux du patrimoine en janvier 2016, la fondation Stéphane Bern pour l’Histoire et le Patrimoine-Institut de France défend le patrimoine et propose de soutenir des projets éducatifs et de partage de connaissances sur l’histoire. Cette année, elle a décerné deux prix liés à son cadre d’action.

Au cours de la cérémonie, la princesse de Hanovre a remis le prix d’Histoire à Clément Horvath pour son ouvrage Till Victory, lettres de soldats alliés. L’ouvrage, paru en 2018 aux éditions Ouest France, s’appuie sur les courriers jamais publiés d’une cinquantaine de soldats des différentes nations alliées de la Seconde Guerre mondiale.

L’auteur, qui reconstitue leur parcours et les illustre de photographies personnelles inédites, de reliques des combats et d’uniformes originaux, a passé quinze ans à collecter ces correspondances oubliées et à mener des recherches à travers le monde afin d’aboutir à ce travail de mémoire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.