“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La princesse Caroline avec les réfugiés de Campo Roja

Mis à jour le 13/04/2018 à 05:07 Publié le 13/04/2018 à 05:07
Un moment complice, entre la princesse de Hanovre et de jeunes enfants réfugiés arrivés  de Syrie, hébergés dans le camp de Vintimille.

Un moment complice, entre la princesse de Hanovre et de jeunes enfants réfugiés arrivés de Syrie, hébergés dans le camp de Vintimille. Jean-François Ottonello

La princesse Caroline avec les réfugiés de Campo Roja

Présidente de l'Amade Mondiale, la princesse a visité hier l'espace mis en place dans le camp de Vintimille, pour offrir un lieu sécurisé de jeux pour les enfants et leurs mères

L'orage. La pluie diluvienne. Les conditions n'étaient pas idéales hier. Mais le quotidien ne l'est guère pour les réfugiés en transit à la frontière italienne. Beaucoup se retrouvent au Campo Roja, un espace aménagé sur la berge de la rivière du même nom, à la sortie de Vintimille, au milieu d'une zone industrielle. Le camp peut accueillir jusqu'à 500 personnes sous ses tentes et bâtiments préfabriqués réunis pour créer un espace de vie, gardé par les autorités italiennes.

C'est le lieu que la princesse Caroline est venue visiter hier, à la rencontre des réfugiés et des nombreux bénévoles des Croix-Rouge italienne et monégasque.

Accompagnée par sa belle-fille, Béatrice Casiraghi, la princesse de Hanovre a fait le déplacement en qualité de présidente de l'Amade Mondiale. L'association qu'elle préside, accompagnant l'enfance meurtrie dans le monde entier, n'est pas restée insensible à la destinée des migrants en Europe.

Au camp aménagé de Vintimille, où sont passés plus de 27 000 migrants depuis juin 2015, l'Amade a ouvert en début d'année une aire de vie pour les femmes et enfants qui passent par ce refuge.

Un local préfabriqué, au cœur du camp, sécurisé, chauffé et dédié à des activités récréatives pour améliorer le quotidien. On y trouve des jeux, une bibliothèque… semblable à une crèche ou une école maternelle. C'est dans cet espace que la princesse Caroline a passé, hier après-midi, un long moment, échangeant avec de jeunes enfants réfugiés arrivés de Syrie, autour des tables de jeux. Le lieu se veut aussi un pôle pour les mamans, où elles peuvent se retrouver avec leurs enfants.

Une aide pour les migrants mineurs

L'Amade Mondiale a consacré un peu plus de 10 000 euros pour installer et faire vivre cet espace en partenariat avec la Croix-rouge monégasque, dont les bénévoles sont investis depuis 2015 dans le quotidien et la gestion du Campo Roja.

Tout comme un autre partenaire, l'association Terre des Hommes. Depuis 2015, l'Amade et Terre des Hommes Italie œuvrent main dans la main pour proposer une prise en charge psychologique des mineurs migrants en Sicile, et depuis 2016, aux mineurs migrants non accompagnés arrivant à Vintimille. Ils sont 216 à la frontière franco-italienne à être pris en charge.

Terre des Hommes propose aussi de les guider pour qu'ils connaissent leurs droits et les services dont ils peuvent bénéficier. En parallèle, une vingtaine de jeunes adultes ont pu bénéficier, via ce programme de soutien, de bourses d'études, pour des formations dans le secteur du tourisme, de l'électricité et de la restauration.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct