“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La princesse Caroline au Congo pour l'Amade

Mis à jour le 28/09/2017 à 05:14 Publié le 28/09/2017 à 05:14
À Kinshasa, la princesse de Hanovre a rencontré des jeunes écolières.

La princesse Caroline au Congo pour l'Amade

La princesse de Hanovre, arrivée dimanche à Kinshasa, a visité plusieurs structures menant des actions en faveur des femmes et enfants de ce pays, soutenues l'association qu'elle préside

En qualité de présidente de l'Association mondiale des amis de l'enfance (Amade), la princesse Caroline est arrivée dimanche à Kinshasa pour une visite privée de quatre jours en République Démocratique du Congo.

C'est la quatrième fois depuis 2007 que la princesse de Hanovre se rend dans ce pays pour visiter plusieurs structures menant des projets de coopération cofinancés par l'Amade mondiale.

Réinsérer les filles accusées d'être des sorcières

Lundi, la princesse s'est rendue au centre « Vivre et travailler autrement » à Kinshasa, institution dédiée à l'accueil, la protection et la réinsertion sociale de jeunes filles jetées à la rue, suspectées par leur famille ou la société d'être des « enfants sorcières ». Depuis 2013, l'Amade a versé des fonds qui permettent d'assurer la rénovation des bâtiments ainsi que la prise en charge intégrale des trente jeunes filles accueillies au sein du centre.

À l'Espace culturel et d'art contemporain de Texaf Bilembo, la princesse Caroline a ensuite rencontré cinquante élèves des classes de 6e année primaire des écoles de Mushie et de Lisanga. Ensemble, ils ont visionné le court-métrage « Debout Kinshasa ! » et un épisode de la série « Les Petits métiers de Kinshasa » en présence de l'actrice Yasmine et du réalisateur Sébastien Maitre. Cette fiction de 20 minutes compte l'histoire du petit Samuel, jeune écolier de Kinshasa qui se voit interdire l'accès de son école faute de souliers à ses pieds, et des trésors d'imagination dont il fait preuve pour gagner dans les rues de Kinshasa les quelques dollars nécessaires pour retrouver les bancs de l'école.

Enfin, la princesse a assisté au vernissage de l'exposition « Génération Congo » du photographe William Dupuy, missionné pour réaliser des portraits des enfants congolais bénéficiaires des divers projets soutenus par l'Amade.

Rendre leur dignité aux femmes

Mardi, la princesse de Hanovre s'est envolée pour Gbadolite pour présider l'inauguration de la première usine de fabrication de protections intimes en RDC. Ce projet, intitulé « Dignité pour les femmes », est le résultat d'une collaboration entre l'Amade mondiale, les deux agences de l'ONU et l'Ambassade du Brésil en RDC, avec l'appui de la Sofibanque, qui ont tissé un partenariat avec l'ONG ougandaise T4TAfrica, dirigée par Dr Moses Kizza Musaazi.

L'unité de production emploiera une centaine de femmes qui participeront à toutes les étapes de la production, de la récolte du papyrus à la ligne de montage, en passant par l'emballage et la stérilisation de MakaPads, une serviette hygiénique composée de matériaux locaux naturellement absorbants, n'utilisant pas d'éléments chimiques.

La création de cette unité de production, sous forme d'activités génératrices de revenus au sein du camp, est une réponse à la demande qui avait été faite à la princesse Caroline, lors de sa visite au camp de déplacés internes de Mungote, dans la province du Nord Kivu, en 2016.

Elle était d'ailleurs hier de retour dans ce camp des déplacés pour assurer la distribution d'une partie de la production de l'usine de Gbadolite et ainsi répondre à l'appel que lui avaient lancé ces femmes déplacées internes afin que dignité leur soit rendue.

La capoeira pour réinsérer les enfants soldats

Enfin, la princesse achèvera sa visite en RDC aujourd'hui à Goma, où elle participera à la première cérémonie de baptême et de passation des cordes de la région de l'Est de la RDC, dans le contexte du programme « Capoeira pour la paix ». Ce projet a pour objectif de renforcer le processus de réinsertion sociale des enfants démobilisés des groupes armés, à travers l'accès à la pratique de la capoeira.

La princesse de Hanovre visitera également l'hôpital Heal Africa, une institution fondée par le Dr Jo Lucy, dédiée au traitement médical et psychologique des filles, des adolescentes et des femmes victimes de violences sexuelles.

« Maman Caroline, bienvenue chez vous » : la formule affective inscrite sur les banderoles préparées par les écoles de Mushie et Lisanga, montrent l'intérêt porté par les enfants venus accueillir la princesse de Hanovre.
« Maman Caroline, bienvenue chez vous » : la formule affective inscrite sur les banderoles préparées par les écoles de Mushie et Lisanga, montrent l'intérêt porté par les enfants venus accueillir la princesse de Hanovre. Manuel Vitali / Dir. Com.
À Gbadolite, sur le site de l'usine de fabrication de protections intimes. Une première au Congo.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct