“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La politique s'invite à la fête patronale de la Saint Michel

Mis à jour le 02/10/2017 à 05:12 Publié le 02/10/2017 à 05:12
L'église était pleine pour la grand-messe de la St Michel, célébrée par le père Adrian Stoïca, chantée par la chorale St Michel avec à sa tête la soprano Barbara Moriani, qui livra un magnifique Ave Maria.

La politique s'invite à la fête patronale de la Saint Michel

Vendredi dernier, jour de la St Michel, La Turbie a célébré officiellement son saint patron, avec les deux rendez-vous traditionnels : la grand-messe et la réception officielle, qui ont réuni quelque 300 personnes - Turbiasques, élus, membres du clergé et personnalités des communes environnantes et représentants de la Principauté.

Vendredi dernier, jour de la St Michel, La Turbie a célébré officiellement son saint patron, avec les deux rendez-vous traditionnels : la grand-messe et la réception officielle, qui ont réuni quelque 300 personnes - Turbiasques, élus, membres du clergé et personnalités des communes environnantes et représentants de la Principauté.

« Nous visons l'or pour 2018 »

À midi, dans la salle polyvalente, la parole revint à Jean-Luc Cloupet, président du nouveau Comité des Fêtes, encore tout ému d'avoir terrassé le dragon en l'église St-Michel, conformément à la tradition de « l'offerte ». Le maire, Jean-Jacques Raffaele, le félicita chaleureusement pour le programme très varié des festivités en cours, avant de dérouler les nombreuses activités proposées par les associations turbiasques et leurs bénévoles, dans tous les domaines. Il insista sur l'activité sportive : « ... Chère à mon cœur car facteur de cohésion sociale. Le dynamisme de notre commune nous a valu la médaille d'argent des villes sportives décernée par le Comité régional olympique et je vous annonce que nous visons l'or pour 2018. »

Le maire évoqua très rapidement ses projets d'aménagement du centre-ville, pour signaler que leur réalisation dépendra du PLU mis en révision. Il incita les Turbiasques à participer activement à la concertation publique qui devrait commencer dès octobre.

Le maire en appelle à la députée

Après avoir remercié ses partenaires - CARF, Département, Région et SIVOM - le maire, s'adressant à Alexandra Valetta-Ardisson, député REM de la circonscription, plaida la cause des maires finissant par : « Soyez à notre écoute, soyez un interlocuteur pertinent à l'Assemblé nationale pour que nous puissions continuer à travailler pour le bien de nos concitoyens et le développement économique de nos communes. »

Puis, après avoir donné rendez-vous à l'assemblée pour la cérémonie des vœux en janvier 2018 - « j'espère avoir alors de bonnes nouvelles à vous annoncer », il céda le micro à Dominique Estrosi-Sassone, sénateur LR des Alpes-Maritimes, qui félicita la commune pour son dynamisme, partagea l'inquiétude générale des maires et rappela le rôle du « Sénat, assemblée des territoires ».

Tout le monde se retrouva ensuite sur la terrasse face à la mer pour l'apéritif d'honneur.

Marie-Evelyne COLONNA

Nouveau président du Comité des Fêtes, Jean-Luc Cloupet est entré dans l'église après avoir frappé 3 grands coups et a mimé le geste de St Michel terrassant le démon, sous l'œil bienveillant des ecclésiastiques.
Près de 300 personnes ont participé à la cérémonie officielle de la St Michel, vendredi matin, où le maire a prononcé un discours politique devant un parterre d'élus locaux.
Près de 300 personnes ont participé à la cérémonie officielle de la St Michel, vendredi matin, où le maire a prononcé un discours politique devant un parterre d'élus locaux. M.-E.C.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct