Rubriques




Se connecter à

La poésie investit Cap-d'Ail

En 2016, le Printemps des poètes a retrouvé le chemin du Château des Terrasses de Cap-d'Ail.

O.-V.M. Publié le 09/03/2016 à 05:07, mis à jour le 09/03/2016 à 05:07
Bon nombre d'élus des communes du canton étaient présents samedi pour le vernissage, aux côtés des instituteurs, des élèves-artistes et des parents. O.-V.M.

En 2016, le Printemps des poètes a retrouvé le chemin du Château des Terrasses de Cap-d'Ail. Il faut dire qu'avec sa cascade, ses bosquets et ses œuvres d'art pleines de poésie signées Stéphane Cipre ou Patrick Moya, la vénérable demeure du Grand duc Alexandrovitch se prête à merveille à l'événement. Un événement qui a rassemblé les enfants des écoles et de la crèche de la ville mais également les élèves d'une vingtaine de classes du canton autour d'un grand thème : la poésie du XXe siècle.

Poésie cachée

Les classes de Saint-Jean, Villefranche-sur-Mer, Èze, La Turbie et Cap-d'Ail ont ainsi travaillé avec leurs instituteurs mais également avec les membres de la Médiathèque intercommunale - Brigitte Lombard, Joce Veneziano et Annabel Vaissière pour Cap-d'Ail, Arzu-Marie Panizzi pour La Turbie, Dany Rebroin pour Saint-Jean et Annabel Vaissière pour Èze -, autour de ce vaste sujet propice.

 

Le résultat de ce travail est impressionnant, tant au niveau de la créativité des enfants et de leurs encadrants que de la profondeur et des différents degrés de lectures de certaines pièces.

Les représentants des différentes municipalités participantes se sont mêlés aux parents, samedi en fin de matinée au Château des Terrasses, pour le vernissage de cette exposition qui a su utiliser tout l'espace du Château des Terrasses, depuis l'escalier jusqu'à la grande salle du premier étage.

Tout au long des deux semaines que dure cette exposition, les enfants viendront visiter leurs œuvres et découvrir celles de leurs camarades, découvrant de façon ludique que la poésie peut se cacher dans beaucoup de choses, même sur des contremarches d'escalier…

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.