“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La plus grosse dépense ? Les meetings !

Mis à jour le 19/02/2018 à 05:08 Publié le 19/02/2018 à 05:08
Le dernier meeting de la liste vainqueur aura coûté quelque 58 000 €.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La plus grosse dépense ? Les meetings !

Les meetings coûtent cher.

Les meetings coûtent cher. Très cher, même. Et si l'on prend en compte le fait qu'ils ne sont pas retransmis et que la couverture médiatique d'avant les élections se résume à Monaco-Matin, c'est presque dispendieux…

C'est en tout cas ce que pense Jean-Louis Grinda qui explique que le dernier grand meeting d'Union monégasque, salle Gaston-Médecin, « arrive trop tard dans la campagne » et « coûte plus de 50 000 e tout compris. » Le conseiller national, seul élu de sa liste, considère que « 200 000 e au total, c'est déjà beaucoup d'argent ». Il souligne que les affranchissements postaux sont également onéreux (5 000 € par envoi), tandis que les moyens de communication numérique, notamment le Facebook live, « ne coûtent rien et a très bien marché ».

Le meeting de Primo ! représente 58 000 € (tout compris également). Avec un budget global de quelque 305 000 €, pas de dépassement. Stéphane Valeri considère que « les Monégasques méritent une belle campagne. Preuve est faite qu'elle peut être réalisée avec les plafonds actuels de dépenses. »

Alors, quand on évoque les plafonds de 2013, le leader de Primo ! explique : « Nous avons eu la chance de pouvoir nous appuyer sur l'expérience de Bernard Prat, notre mandataire financier, qui avait déjà effectué cette mission lors des précédentes élections. Notre campagne a fait l'objet d'un prévisionnel strict, avec une maîtrise des coûts. »

Béatrice Fresko-Rolfo, quant à elle, note aussi le caractère onéreux des meetings. Mais ce sont des temps de la campagne importants selon elle. « Le principe du meeting, c'est bien pour la proximité. » L'élue insiste surtout sur les frais de Poste - « très chers » - et « le gâchis de papier ». Bulletins, enveloppes, affiches, courriers… Même si la tête de liste Horizon Monaco a choisi du papier recyclé pour son programme (tout comme Primo qui a opté pour du papier " imprim'vert "), elle estime que l'on devrait en consommer moins.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.