“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La plus grande crèche communale de Monaco fermée durant quatre mois dans le cadre de la rénovation de l'immeuble Hélios

Mis à jour le 04/09/2018 à 09:06 Publié le 04/09/2018 à 09:06
"L’intervention programmée dans la crèche de l’Île aux Bambins consiste à identifier et traiter des zones d’humidité qui y seraient détectées (assèchement de chape, remplacement de cloisons…), afin d’éviter des phénomènes d’apparition de moisissures"

"L’intervention programmée dans la crèche de l’Île aux Bambins consiste à identifier et traiter des zones d’humidité qui y seraient détectées (assèchement de chape, remplacement de cloisons…), afin d’éviter des phénomènes d’apparition de moisissures" Photo JFO

La plus grande crèche communale de Monaco fermée durant quatre mois dans le cadre de la rénovation de l'immeuble Hélios

"L'île aux bambins" affiche portes closes pour quatre mois; le temps de réaliser les travaux de rénovation nécessaires dans le cadre de la rénovation de l’immeuble Hélios.

La crèche, inaugurée en avril 2014, est fermée pour travaux jusqu’à la fin de l’année. "L’intervention programmée dans la crèche de l’Île aux Bambins consiste à identifier et traiter des zones d’humidité qui y seraient détectées (assèchement de chape, remplacement de cloisons…), afin d’éviter des phénomènes d’apparition de moisissures", souligne le gouvernement.

Les soixante enfants sont ainsi répartis dans les douze crèches gérées par la mairie. Ce ne sont donc pas de jeunes enfants de 2 mois à 3 ans que L’Île aux Bambins va accueillir pour la rentrée, mais des ouvriers!

En août dernier, il a été décidé de baisser le rideau de la plus grande crèche gérée par la mairie pour réaliser, durant quatre mois, les rénovations nécessaires dans le cadre des travaux engagés à L’Hélios.

La mairie ayant été prévenue il y a tout juste un mois, ce sont donc quelque soixante places qu’il a fallu trouver, à la hâte, pour que les familles ne se retrouvent pas sans garde d’enfants en septembre.

Pas de halte-garderie jusqu’en janvier

Mais pas de panique: "Le 13 août, le personnel et les parents ont été avertis par courrier", explique Isabelle Cellario, chef de service d’Action sociale.

Comment une solution a pu être si rapidement trouvée? "Nous avons pris la quarantaine de places de halte-garderie, c’est-à-dire des places de “confort” pour les familles dont un des deux parents ne travaille pas et utilisées généralement un ou deux jours par semaine."

Selon la mairie, et puisque les travaux ne sont pas urgents mais non moins nécessaires, il était préférable de ne pas différer le chantier.

"Il n’y avait pas d’urgence, mais la période la plus propice. Ça se passe bien. Les parents comprennent. C’est rassurant. Nous essayons de conserver des groupes d’enfants et de trouver les meilleures solutions pour chaque famille en fonction des lieux d’habitations et de travail."

Seul bémol: "Les nouvelles demandes de dérogation sont suspendues." Ainsi, les familles dont le dossier n’est pas pleinement légitime pour disposer d’une place en crèche à Monaco n’ont aucune chance de voir leur enfant pris en charge en ce moment.

Toutefois, "ceux qui disposaient d’une dérogation la conservent", précise Isabelle Cellario, de la mairie de Monaco.

Et si le chantier a du retard? "Si les travaux devaient durer, j’aurais une possibilité", rassure Albert Croesi, chargé de mission auprès du ministre d’État qui gère dorénavant le dossier Hélios.


Après l’épisode des légionelles

En juin 2017, quelques jours avant la fermeture annuelle pour un mois de L’Île aux Bambins, l’annonce du gouvernement avait aussitôt provoqué l’inquiétude des parents: au rez-de-chaussée de L’Hélios, et alors que personne n’évoquait publiquement à l’époque les désordres de l’immeuble, le taux de légionelles était plus de 5,3 supérieur à la limite autorisée.

LIRE. Un très fort taux de légionelles détecté dans une crèche proche des "Jardins d'Apoline"

Considérant qu’aucune crèche de Monaco n’avait connu pareille situation, la présence des légionelles dans l’eau fut source de stress. Et ce d’autant que, le 11 juin 2017, le gouvernement recommandait aux habitants des Jardins d’Apolline de ne plus consommer l’eau du robinet en raison de la turbidité et des taux de fer supérieurs aux normes sanitaires.

Pourtant, la couleur jaune de l’eau n’a rien à voir avec les légionelles, qui elles-mêmes n’ont rien à voir avec les fuites dans certaines habitations. Mais les désordres entretenaient la suspicion.

Immédiatement, «les pommeaux de douche et les douchettes ont été démontés, le réseau a été purgé et des filtres anti-légionelles ont été installés», expliquait aussitôt la mairie de Monaco.

Un mois plus tard, la mairie de Monaco publiait un communiqué affirmant que l’eau chaude de la crèche L’Île aux Bambins ne contenait plus une quelconque trace de légionnelles.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct