“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La peinture urbaine en action sur le port dès jeudi

Mis à jour le 24/06/2019 à 10:07 Publié le 24/06/2019 à 10:06
L’an dernier déjà, plusieurs artistes avaient pris part au projet, dont Mr OneTeas. Ils seront neuf pour cette troisième édition du 25 au 27 juin.

L’an dernier déjà, plusieurs artistes avaient pris part au projet, dont Mr OneTeas. Ils seront neuf pour cette troisième édition du 25 au 27 juin. Jean-François Ottonello

La peinture urbaine en action sur le port dès jeudi

Pour sa troisième édition, l’Urban Painting Around The World (UPAW), investira, cette année, le quai Antoine-1er du 25 au 27 juin.

Pour sa troisième édition, l’Urban Painting Around The World (UPAW), investira, cette année, le quai Antoine-1er du 25 au 27 juin.

Un nouveau site sur le port Hercule, mais un concept inchangé : celui de permettre à des street-artistes de travailler en plein air pendant trois jours, afin de créer un triptyque sur un thème donné. Celui de cette année est plutôt inspirant : les animaux en voie de disparition.

Ils seront neuf lors de cette édition à relever le défi. Comme l’an passé, Beli et Mr OneTeas représenteront la Principauté. À leurs côtés, Dario Vella (Italie), Dave Baranes et L’Atlas (France), Mina Hamada (Japon), Sabek (Espagne), Simoni Fontana (Grèce) et The Low Bros (Allemagne).

Au profit de la Fondation Prince Albert II

À ce casting, s’ajoute une dizaine de collégiens de la Principauté, avec l’impulsion de la mairie, qui eux aussi créeront une toile pour l’occasion.

« Pour cette troisième édition, nous sommes fiers que les artistes nous fassent confiance », confirme l’organisateur, Alberto Colman, qui s’associe au spécialiste de cette discipline artistique, William Speerstra, pour établir la sélection.

Au terme de trois jours, les œuvres seront vendues sur place, dans le cadre d’une vente aux enchères dont les bénéfices iront soutenir la Fondation Prince Albert II.

À ce titre, le vice-président de la fondation, Bernard Fautrier a remercié les organisateurs de « l’opiniâtreté » de leur engagement dans ce projet « qui, d’une part, permet aux artistes de délivrer un message alors que la réduction des espèces est une réalité certaine. Et, d’autre part, nous offrons aussi des retombées financières qui aident nos divers projets dans le monde ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.