“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La nouvelle Mégane R.S. dévoilée

Mis à jour le 18/01/2018 à 05:08 Publié le 18/01/2018 à 05:07
Le pilote de F1 Renault Carlos Sainz Jr sera présent lors du dernier jour du Rallye.
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

La nouvelle Mégane R.S. dévoilée

La voiture ouvreuse du prochain Rallye a été présentée, hier matin, à Monaco. Quatre véhicules ont été livrés par le constructeur français Renault pour l'Automobile Club de Monaco

Elles ont été préparées avec soin dans les ateliers Renault sport et présentées, hier matin, sur le port Hercule de Monaco. Quatre nouvelles Renault Mégane R.S. orange et noir - aménagées spécialement avec arceaux de sécurité, gyrophares, sièges baquet… - seront les voitures ouvreuses du 86e Rallye Monte-Carlo (du 22 au 28 janvier 2018). Elles ont été livrées par le constructeur automobile français pour l'Automobile Club de Monaco (ACM), qui organise la course avec la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

« Les fondamentaux de notre alliance »

« Sans vous, il faut être honnête, nous n'aurions pas les moyens logistiques de faire face aux obligations de sécurité et de transport, confie Michel Boeri, président de l'Automobile Club de Monaco.

Notre partenariat avec Renault est fondé sur des valeurs communes et une passion intacte depuis plus de 30 ans. Recevoir aujourd'hui les clés de quatre nouvelles Renault Mégane R.S. [véhicules qui viennent renforcer la flotte de voitures de sécurité Rallyes et Grand Prix] ne fait que confirmer les fondamentaux de notre alliance… » Ces véhicules de sécurité seront utilisés lors des nombreux événements sportifs organisés par l'ACM en Principauté de Monaco. « C'est aussi pour nous une manière de vérifier, sur les routes très difficiles du Rallye, le comportement de nos voitures, estime Patrice Ratti, directeur général de Renault Sport Cars. Et nous sommes fiers d'engager notre nouvelle Mégane R.S., dans laquelle nous avons mis toute notre passion, auprès de l'ACM. » Il s'agit de la troisième génération de Mégane R.S. Celle-ci a l'ambition de devenir, comme ses devancières, une référence sur le marché des véhicules sportifs.

Un châssis unique

Elle bénéficie de plusieurs développements et technologies issus du savoir-faire de Renault Sport Racing en compétition automobile. « Ce qui différencie la nouvelle Mégane R.S., c'est le châssis. On a fait, avec le système 4Control [quatre roues directrices], un châssis unique sur le marché. Seuls Porsche ou Ferrari bénéficient de ce type de système. Cela donne un comportement vraiment particulier à la voiture », poursuit Patrice Ratti. Le "4Control", qui est une première mondiale sur ce segment, apporte stabilité et agilité aux différents châssis proposés par Renault. Toutes ces spécificités - qui ne sont pas uniquement dédiées aux véhicules de sécurité de l'ACM - se retrouveront sur la Mégane R.S. de série (*).

VINCENT BELTRAN

vbeltran@nicematin.fr

Les nouvelles Mégane R.S. ont été présentées, hier matin à Monaco, en présence notamment de Michel Boeri, président de l'Automobile Club de Monaco ; Patrice Ratti, directeur général de Renault Sport Cars ; et Patrice Cellario, conseiller de gouvernement - ministre de l'Intérieur.
Les nouvelles Mégane R.S. ont été présentées, hier matin à Monaco, en présence notamment de Michel Boeri, président de l'Automobile Club de Monaco ; Patrice Ratti, directeur général de Renault Sport Cars ; et Patrice Cellario, conseiller de gouvernement - ministre de l'Intérieur. Michaël Alesi

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.