“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La navigatrice Maud Fontenoy a un message pour les enfants : "Tous les rêves sont possibles"

Mis à jour le 29/05/2019 à 09:22 Publié le 29/05/2019 à 09:22
Les enfants adhèrent sans réserve aux discours de la navigatrice.

Les enfants adhèrent sans réserve aux discours de la navigatrice. Photo J.D.

La navigatrice Maud Fontenoy a un message pour les enfants : "Tous les rêves sont possibles"

Invitée dans le cadre des « journées de la non-violence » à Beausoleil, la navigatrice est intervenue devant plus de deux cents enfants des écoles primaires pour parler de son expérience

"Les requins mangent les mérous qui mangent les poissons-perroquets qui mangent les petites algues sur la barrière de corail. Tout cela est un cycle. Et comme lorsque vous faites une construction avec des kapla, il suffit d’enlever une pièce et tout se casse la figure." Hier matin, Maud Fontenoy est intervenue au Centre Culturel Prince Jacques dans le cadre des "Journées de la non-violence".

Cette manifestation, initiée par la Ville, via son service des Sports, et pilotée par Alain Cissoko, éducateur sportif à la Ville, a rassemblé plus de deux cents enfants des écoles primaires de Beausoleil, qui se sont retrouvés dans la salle polyvalente. Le discours de la navigatrice est simple, vrai et extrêmement bien ficelé pour que les élèves restent attentifs tout au long de son discours. Il faut dire qu’avec quatre enfants, la navigatrice a de l’expérience pour parler aux jeunes !

Mais c’est d’abord et avant son enthousiasme, sa détermination et sa passion pour la mer et sa biodiversité qu’elle transmet avec fougue. "Quand une bibliothèque brûle, ce n’est pas juste du papier qui part en fumée ; c’est du savoir." Maud Fontenoy joue avec les images et les analogies pour sensibiliser les enfants et expliquer pourquoi chaque espèce est un petit trésor pour l’humanité.

"Nous avons besoin des océans pour notre survie"

"C’est le biomimétisme. La peau du requin a inspiré le revêtement de nos avions. Mais elle a également une structure du type nid d’abeilles ou aucune bactérie ne peut s’accrocher. Les scientifiques étudient actuellement ses propriétés pour tapisser les murs des hôpitaux. C’est génial non ? Le requin peut nous apporter beaucoup plus que ce que l’on imagine. Nous avons besoin des océans pour notre survie."

Le message écologique passe merveilleusement. Dans la salle, pas un mot, si ce n’est pour lever la main et prendre la parole quand la navigatrice sollicite les élèves.

"Je sais qu’ils ont un appétit de connaissance, explique Maud Fontenoy à l’issue de sa conférence. Je vois que ces interventions sont efficaces. Mon engagement c’est la jeunesse l’éducation. Il faut que tout le monde se sente investi."

Mais en plus de ce message environnemental, la navigatrice veut encourager la volonté chez les jeunes. Elle qui a été la première femme à faire le tour du monde à la rame affirme : "Ce n’est pas une question de gros bras. Tous les rêves sont possibles. On a la capacité à faire des choses plus grandes que nous. Ne laissez personne vous dire que c’est impossible."

Et les enfants de répéter après elle.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct