Rubriques




Se connecter à

La merveilleuse Antigone du Studio de Monaco

La compagnie monégasque, qui fête cette année ses quatre-vingts ans, propose cette semaine deux représentations, dont l’Antigone de Jean Anouilh, magistralement exécutée

Ludovic Mercier Publié le 25/04/2019 à 10:10, mis à jour le 25/04/2019 à 10:10
Christel Revel, Bernard Vanony et Philippine Salvo, dans une magistrale interprétation d’Antigone de Jean Anouilh.
Christel Revel, Bernard Vanony et Philippine Salvo, dans une magistrale interprétation d’Antigone de Jean Anouilh. DR

C’est cette année que la compagnie de théâtre amateur Studio de Monaco fêtera ses quatre-vingts ans. Fondée par Guy Brousse, la troupe a vu passer plusieurs célébrités locales, dont certaines ont fait carrière au-delà des frontières locales, comme Léo Ferré.

Un tel anniversaire nécessite de l’organisation, et mobilise les forces vives. Alors, la compagnie dirigée par Béatrice Cellario, qui promet de belles surprises pour fin novembre, a ressorti deux pièces montées récemment : Le Squat, une comédie de Jean-Marie Chevret, et Antigone, la tragédie de Jean Anouilh.

La comédie, mise en scène par Génia Carlevaris, se déroule au tournant des années 2000 et aborde des thèmes encore très actuels, comme le racisme et l’ostracisme.

 

Côté tragédie, Bernard Vanony propose une merveilleuse version de l’Antigone de Jean Anouilh. Philippine Salvo, la jeune comédienne qui incarne Antigone, est véritablement habitée. Éblouissante et déchirante dans le rôle tragique de la princesse qui va mourir. Christel Revel est une Ismène flamboyante et ancrée, qui désespère de ne pas pouvoir sauver leurs deux destins.

Les deux pièces seront données au Théâtre des Variétés - 1, boulevard Albert-1er, à Monaco.

- Vendredi 26 : Le squat, comédie de Jean-Marie Chevret, mise en scène par Génia Carlevaris.

- Samedi 27 : Antigone de Jean Anouilh, mise en scène par Bernard Vanony.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.