“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Médiathèque cherche la petite graine

Mis à jour le 27/09/2017 à 05:16 Publié le 27/09/2017 à 05:16
A la Médiathèque de Cap-d'Ail, la culture passe aussi par celle des plantes avec la Grainothèque.

A la Médiathèque de Cap-d'Ail, la culture passe aussi par celle des plantes avec la Grainothèque. O.V.M.

La Médiathèque cherche la petite graine

La médiathèque intercommunale de Cap-d'Ail ne sème pas que des graines de culture chez ses adhérents puisqu'elle propose depuis quelques mois une grainothèque.

La médiathèque intercommunale de Cap-d'Ail ne sème pas que des graines de culture chez ses adhérents puisqu'elle propose depuis quelques mois une grainothèque. Grâce à cette nouvelle section, chacun peut venir récupérer des graines de fleurs ou de légumes pour les faire pousser dans son jardin ou sur son balcon. Une seule chose est demandée en retour : que les graines de ces fruits, légumes ou fleurs soient récupérées afin de pouvoir nourrir la grainothèque de l'année suivante.

Au delà de cette « reconstitution des stocks », ce système devrait permettre au fil des années de disposer de plantes mieux adaptées au climat de la région.

Les réunions ont lieu à la médiathèque de Cap-d'Ail aux moments clés de l'agenda du jardinier. Elles sont animées par Philippe Rigollot, chef jardinier de Cap-d'Ail, qui prodigue ses meilleurs conseils.

Pour la réunion d'automne, les pois, haricots, carottes, fèves, poireaux et autres panais étaient à l'honneur car c'est maintenant qu'il faut les planter… L'accès à la grainothèque est gratuit et ouvert aux novices comme aux jardiniers les plus confirmés.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct