“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La médaille d'or du travail pour Béatrice Courchaussé

Mis à jour le 09/08/2018 à 05:14 Publié le 09/08/2018 à 05:14
Une cérémonie simple et chaleureuse entre élus et membres de la famille de Béatrice Courchaussé pour célébrer sa médaille d'honneur en or du travail.

Une cérémonie simple et chaleureuse entre élus et membres de la famille de Béatrice Courchaussé pour célébrer sa médaille d'honneur en or du travail. M.E.C

La médaille d'or du travail pour Béatrice Courchaussé

la turbie

Trente-cinq ans passés chez Escota, 35 ans à travailler au rythme des 3 x 8 (5h/13 h ; 13h/21h ; 21h/5h)... 18 ans en cabine au télépéage de La Turbie.

Avant de passer à «la pyramide» de Saint-Isidore : 15 ans comme receveuse chef - surveillante de péage et désormais affectée à la téléopération, occupée à gérer les péages et remédier aux voies en panne depuis la salle qui comporte 50 écrans.

Une belle et longue carrière de presque 36 ans pour laquelle Béatrice Courchaussé s'est vu délivrer la médaille d'honneur en «or» du travail, diplôme que le maire, Jean-Jacques Raffaele, a tenu à lui remettre en personne.

« Fidèle et consciencieuse»

La cérémonie conviviale s'est déroulée lundi en mairie, en présence d'élus, de la famille de la médaillée et de Thierry Scursoglio, président de l'ASCT (association sportive et culturelle turbiasque). «Je suis heureux de te remettre ce diplôme, significatif de toutes tes qualités professionnelles - il faut être au moins fidèle et consciencieuse pour une telle carrière dans une entreprise, a souligné le maire. Avant d'ajouter : «Je veux te remercier également car tu sais aussi donner de ton temps puisque tu es présidente depuis 13 ans de Fem'sTraditions, la section Loisirs créatifs de l'ASCT. L'association fonctionne bien, fait de belles expositions chaque année et en plus travaille avec l'école pour la préparation des fêtes de Noël!»

Béatrice Courchaussé, émue et fière, remercia le maire et, interrogée sur son travail, en évoqua l'évolution des conditions : «Les premières années, nous faisions encore 7 nuits d'affilée. Aujourd'hui c'est 7 nuits par mois. Dans les cabines de péage, il y avait beaucoup de bruit et j'étais en relation avec les usagers. Aujourd'hui, je me trouve dans un espace plus confiné, plus calme, mais je vois beaucoup moins de monde».

Béatrice Courchaussé a vite repris sa casquette de présidente de Fems'Traditions, profitant de l'opportunité de demander en direct au maire la possibilité d'utiliser la salle du conseil municipal pour la prochaine exposition des travaux de l'association. Accordée.


La suite du direct