“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La Maison de France rend hommage aux déportés

Mis à jour le 28/04/2018 à 05:17 Publié le 28/04/2018 à 05:17
Michelle Mauduit-Pallanca, présidente de la Fédération des groupements français de Monaco, a lu un texte de Charles Gottlieb.

Michelle Mauduit-Pallanca, présidente de la Fédération des groupements français de Monaco, a lu un texte de Charles Gottlieb. M.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Maison de France rend hommage aux déportés

Hier, une cérémonie s'est déroulée à l'occasion de la journée du Souvenir des victimes et des héros de la déportation

Nous sommes réunis aujourd'hui, comme chaque année, pour nous souvenir, ou plutôt pour ne pas oublier.» En Principauté, le 27 avril est dédié à la journée nationale du Souvenir des victimes et des héros de la Déportation.

Dans ce cadre, les associations d'anciens combattants se sont réunies à la Maison de France pour leur rendre un hommage. Après avoir lu un extrait du livre de Charles Gottlieb, ancien résistant et déporté juif, Michelle Mauduit-Pallanca, présidente de la Fédération des groupements français de Monaco, a laissé la parole à Nicole Pinon, de l'association du devoir de Mémoire. Cette dernière a lu le message présenté par la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes.

Poursuivre le devoir de mémoire

Carmen Boisson, fille de déportés résistants, a énuméré les principaux camps de concentration et le nombre de leurs victimes. Un moment d'une grande intensité qui rappelle que le devoir de mémoire n'est jamais achevé. Au total, ce sont près de 9 000 000 personnes qui sont mortes dans les camps d'Auschwitz, Dachau ou encore Treblinka.

Une gerbe a été déposée et une minute de silence a été observée en l'honneur des victimes. « Nous joindrons à cette minute de silence le souvenir d'une victime d'aujourd'hui, Mireille Knoll et d'un héros, le colonel Arnaud Beltrame », a ajouté la présidente de la FGFM.

Un hommage qui n'a pas manqué de toucher l'assemblée. Le 23 mars dernier, Mireille Knoll, 85 ans, rescapée de la Shoah, était tuée à son domicile pour le simple motif d'être juive. Le même jour, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se substituait à une otage dans l'attaque terroriste du Super U de Trèbes, dans l'Aude. Grièvement blessé, il décédera le lendemain. Ces deux morts ont suscité un vif émoi dans toute la France, et à l'international.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.