“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La liste des villes qui ont annulé leur marché de Noël (et ce qu'elles comptent proposer à la place)

Mis à jour le 04/12/2020 à 09:12 Publié le 04/12/2020 à 09:10
Préserver coûte que coûte l’esprit de Noël : une volonté commune pour les maires des A.-M.

Préserver coûte que coûte l’esprit de Noël : une volonté commune pour les maires des A.-M. Photo F. C.

Je découvre la nouvelle offre abonnés

La liste des villes qui ont annulé leur marché de Noël (et ce qu'elles comptent proposer à la place)

Beaucoup de communes du 06 ont fait le choix d’annuler cette animation traditionnelle de fin d’année. Mais elles réfléchissent encore à des alternatives pour que la fête ne soit pas totalement gâchée.

C’est une évidence. Les marchés de Noël, cette année, n’auront pas la même configuration que les années précédentes. D’ailleurs, les revirements de ces derniers jours - ils ont été d’abord menacés, puis autorisés sous certaines conditions - ont incité nombre de villes à les gommer de leur agenda de fin d’année.

C’est le choix (déjà ancien) de Nice. Et, parmi les grandes métropoles de la Côte d’Azur, c’est aussi celui de Cagnes-sur-Mer, de Grasse, de Mandelieu, de Menton, ou encore de Mougins.

Les seules communes d’importance démographique à ne pas avoir baissé les bras se comptent sur les doigts d’une main: Antibes, Cannes, Vallauris, Vence font partie du lot…

Dans la cité des remparts, il n’a, par exemple, jamais été question de tordre le cou à la tradition. "Dès le départ, et malgré le contexte, on avait décidé de l’organiser, nous dit-on en mairie. On avait prévu des chalets de Noël avec vente à emporter mais pas de patinoire à cause des conditions sanitaires difficiles à mettre en place. Maintenant, on attend juste des précisions concernant les manèges, car ce n’est pas très net de ce côté-là."

Pas de marché, mais l’esprit de Noël bien présent

Mais face à la complexité de la situation, des mesures à mettre en place pour le respect des gestes barrières et du couvre-feu, beaucoup ont jeté l’éponge.

À Grasse, on ne s’en cache pas, "un marché de Noël où on ne peut pas manger des churros sur place, ça n’a pas d’intérêt. Le concept n’est pas vendeur." 

Et Menton pour sa part, a préféré s’abstenir "afin de ne pas créer de concurrence avec les commerçants locaux qui ont déjà énormément souffert de la crise."

Point commun cependant à presque toutes ces communes: la recherche d’un plan B pour ne pas complètement occulter la magie de Noël. La capitale des parfums envisage ainsi de "transformer les matinales." 

Traduction: les marchés traditionnels du matin vont accueillir davantage d’exposants vendant des produits de Noël.

Du côté de Nicela décision d’annuler a été prise depuis longtemps, Christian Estrosi a assuré que "l’esprit de Noël sera encore plus présent que d’habitude, avec des décorations présentes partout en ville et dans chaque quartier. Un esprit qui sera là pour soutenir nos commerçants. Que chacun vive un Noël de quartier, plutôt que de favoriser une concurrence avec un village de Noël."

À Mougins, où la tenue d’un marché traditionnel "soulevait trop de contraintes", le maire et son conseil municipal ont choisi eux aussi la carte du soutien aux commerces locaux. "L’idée, c’est que chacun reste dans sa boutique, de faire en sorte qu’il y ait non pas un, mais plusieurs petits marchés dans tous les quartiers. Et la Ville leur apportera tout son soutien, notamment en termes de communication." 

Et au Cannet-Rocheville, des solutions alternatives ont été étudiées, comme celle d’un village de Noël… virtuel.

Pilule amère pour les exposants

Évidemment, l’annulation de la plupart des marchés de Noël a un impact économique important sur le chiffre d’affaires des commerçants, mais aussi sur celui des filières du tourisme.

À Strasbourg, où le marché accueille quelque 300 chalets et des milliers de visiteurs à chacune de ses éditions, une habituée estime ainsi à près de 50 % la chute de son CA annuel. Rien de tel bien sûr dans les Alpes-Maritimes, même si l’addition des problèmes cette année finit par peser lourd.

En Loire-Atlantique, ce sont une vingtaine d’exposants qui ont saisi en référé le tribunal de commerce pour demander que 2A, principal organisateur de marchés de Noël en France, soit condamné à leur rembourser les arrhes versées pour des événements qui n’auront jamais lieu.

À ce jour, dans le 06, il ne semble pas que des actions de ce genre, y compris contre les municipalités, aient été engagées. Même si pour tous ceux qui espéraient un petit miracle de Noël, la pilule risque d’être bien amère à digérer.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.