“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La lecture, une passion de génération en génération

Mis à jour le 31/05/2018 à 05:16 Publié le 31/05/2018 à 05:16
Il n'y a pas d'âge pour aimer lire, c'est le message que l'association veut faire passer.

La lecture, une passion de génération en génération

L'association « Je lis, tu lis, nous lisons » a organisé une Fête de la lecture au parc Princesse-Antoinette, hier, à destination des enfants. Réjouissante rencontre entre les aînés et les petits

Sous les oliviers du parc Princesse-Antoinette, c'est presque une réunion de famille qui s'organise. Ici, tout le monde se connaît. Plusieurs mamies et papys lecteurs se sont donné rendez-vous pour faire la lecture aux écoliers monégasques.

Un petit garçon cherche au loin sa mamie lectrice : « Elle est où Marlène ? Elle avait promis de me lire une histoire. » Car ce n'est pas nouveau pour les enfants. L'association « Je lis, tu lis, nous lisons » intervient depuis 2001 dans les écoles de la Principauté, pour offrir aux écoliers une pause lecture entre 12 h et 14 h.

Pour clôturer cette année scolaire en bonne et due forme, l'association a convié tous les élèves des classes où elle intervient pour une Fête de la lecture. Au programme : lecture de contes, goûter et surtout le droit de repartir avec le bouquin de leur choix. Un bon moyen de promouvoir la lecture chez les plus jeunes.

« Ils se souviennent toujours des histoires »

Une fois par semaine, les mamies et papys lecteurs se rendent dans neuf écoles monégasques : « Cela se passe souvent pendant la récréation. Les livres peuvent être choisis par rapport à un thème défini par l'institutrice. Ou sinon, nous improvisons et choisissons le livre nous-même », explique Claire Calcagno, présidente de l'association. Qu'importe, les enfants sont toujours satisfaits : « Des fois, on vient avec un album en deux tomes. Eh bien croyez-moi, la semaine suivante, après un bref résumé, ils se souviennent toujours de l'histoire qu'on leur a lue la semaine passée », affirme Maddy Bellone, mamie lectrice depuis dix ans.

Un retour dans le passé

Mais les enfants ne sont pas les seuls à apprécier ce moment de détente. Pour les mamies et les papis lecteurs, c'est un véritable bond dans le passé, qui leur fait le plus grand bien : « J'ai deux petites-filles de 16 ans et 18 ans. Les contes, ce n'est plus vraiment de leur âge. Alors je suis contente de pouvoir continuer à lire à d'autres enfants », confie Monique Arnulf, mamie lectrice.

Si, aujourd'hui, ils ne lisent plus d'histoire à leurs petits-enfants, ces grands-parents sont ravis de continuer à transmettre leur passion des bouquins. Surtout que les enfants en redemandent ! À peine une histoire est terminée qu'ils accourent chercher un nouvel album. « Oh mais celui-ci, on l'a déjà lu », remarque une mamie. « Oui mais je l'aime bien moi », lui répond-on. Les enfants ont bien du mal à décrocher. De temps à autre, ils s'essayent même à la narration. Qui sait, peut-être qu'un jour ce seront eux qui liront ces livres à leurs petits-enfants.


La suite du direct