“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La future maison diocésaine est sortie de terre

Mis à jour le 21/12/2017 à 05:19 Publié le 21/12/2017 à 05:19
Dans le hall d'accueil de la maison, Monseigneur Barsi et les architectes se projettent.

Dans le hall d'accueil de la maison, Monseigneur Barsi et les architectes se projettent. L.M.

La future maison diocésaine est sortie de terre

Six mois après la pose de la première pierre par le prince souverain, les murs du bâtiment sont terminés. Les services et activités du diocèse seront bientôt tous regroupés au 18, rue Bellevue

Si nous voulons répondre aux défis que le monde moderne nous pose, il faut que l'Église prenne d'autres moyens », lance Monseigneur Bernard Barsi l'archevêque de Monaco. Des propos corroborés par Monseigneur Guillaume Paris, vicaire général du diocèse : « Avec les nouvelles technologies, nous sommes à une nouvelle étape de l'humanité. La tentation serait grande de nous replier sur nous-mêmes pour nous protéger. Au contraire, le pape François nous appelle à aller à la rencontre de nos contemporains. Cette maison se veut être l'instrument privilégié pour répondre à cette invitation. »

Elle est donc là, sortie de terre, avec le gros œuvre achevé. Et elle a déjà son nom : Agora. Un terme emprunté au latin et qui désigne une place publique où l'on va à la rencontre de l'autre et où l'on débat.

Car c'est précisément son but : favoriser les rencontres, quelle que soit la religion des uns ou des autres. « Cette maison est la maison de tous », a rappelé Monseigneur Barsi.

Pour cela, elle sera équipée de salles de réunion, d'une chapelle, d'une bibliothèque et d'une salle de projection. Un projet qui enthousiasme vraiment l'archevêque : « L'emplacement est idéal : nous sommes à quelques pas de la gare, du lycée François d'Assise Nicolas Barré, ou encore du Novotel. »

L'ouverture est prévue courant 2018.


La suite du direct