“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La Fondation Princesse-Grace a aidé Aleksandar à guérir

Mis à jour le 24/09/2016 à 05:10 Publié le 24/09/2016 à 05:10
Aleksandar accompagné, de gauche à droite, par le Dr Bourlon, Caroline O'Conor, de la Fondation Princesse-Grace, et Guy Nervo, directeur du CCT.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Fondation Princesse-Grace a aidé Aleksandar à guérir

Aleksandar, jeune homme en provenance de Serbie, a bénéficié d'une intervention chirurgicale au Centre cardio-thoracique (CCT) de Monaco, prise en charge par l'équipe médicale du Centre et par la Fondation Princesse Grace de Monaco.

Aleksandar, jeune homme en provenance de Serbie, a bénéficié d'une intervention chirurgicale au Centre cardio-thoracique (CCT) de Monaco, prise en charge par l'équipe médicale du Centre et par la Fondation Princesse Grace de Monaco.

Il y a 16 ans, il avait déjà été opéré au CCT pour sa cardiopathie congénitale. Mais il fallait changer sa prothèse qui n'était plus adaptée à sa taille adulte. Cette lourde opération à cœur ouvert sera la dernière pour ce jeune homme, et lui permettra de rentrer chez lui guéri.

La Fondation Princesse-Grace a des accords de partenariat réguliers avec le Centre cardio-thoracique depuis 2000. Chaque année, elle contribue au financement d'opérations de chirurgie cardiaque de pointe au profit d'enfants des pays d'Europe de l'Est.

Les budgets impliqués sont évidemment très importants au regard de l'excellence des soins prodigués par le CCT. La Fondation Princesse-Grace a donc toujours besoin de soutien financier pour mener à bien ce programme.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.