“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La Fondation Flavien remet un chèque de 100 000 euros

Mis à jour le 23/04/2018 à 05:09 Publié le 23/04/2018 à 05:09
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Fondation Flavien remet un chèque de 100 000 euros

Comme chaque année depuis trois ans, la Fondation Flavien a remis 100 000 euros au Centre scientifique de Monaco.

Comme chaque année depuis trois ans, la Fondation Flavien a remis 100 000 euros au Centre scientifique de Monaco.

Un chèque conséquent qui joue son rôle dans le budget du laboratoire monégasque : « Cette somme nous permet de travailler confortablement et de réaliser en toute tranquillité des expériences qui sont plutôt onéreuses », explique Vincent Picot, coordinateur principal.

En clair, la moitié est investie dans des équipements lourds, un quart dans des dépenses de personnel (comme une nouvelle technicienne, par exemple), et un quart dans des dépenses de consommables. « Les consommables de laboratoire sont un poste de dépense important, car ce sont des produits plutôt chers. »

De son côté, Denis Maccario, président fondateur de la Fondation Flavien, est plein d'espoir : « Dans quelques mois, Monaco deviendra l'antre mondial d'une découverte majeure dans le monde de la cancérologie pédiatrique.

Le Centre scientifique de Monaco a su comment chercher et où chercher. Si en 3 ans, nous sommes parvenus à ce résultat, j'ai bon espoir que l'on ait un traitement d'ici à trois ans. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.