“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Fondation Albert II en mission sur le Mont-Blanc

Mis à jour le 23/08/2016 à 05:08 Publié le 23/08/2016 à 05:08
La chaîne du froid doit être préservée jusqu'en Antarctique. Les prélèvements vont être stockés dans une cave naturelle, à -54°. Avec la fonte des glaciers, ce sont des pages uniques de l'histoire de notre environnement qui disparaîtront à tout jamais au Mont-Blanc.	(© Sarah Del Ben / Wild Touch / Fondation UGA)

La Fondation Albert II en mission sur le Mont-Blanc

Des carottes de glace, de 130 m chacune, sont extraites au col du Dôme, à 4 300 m. Elles vont être stockées en Antarctique et constitueront un patrimoine pour les futurs scientifiques

La Fondation Prince Albert II de Monaco collabore, depuis le 15 août et jusqu'au 22 septembre, à une mission de sauvegarde du patrimoine glaciaire mondial.

Dans le massif du Mont-Blanc, des chercheurs du CNRS, de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et de l'Université Grenoble Alpes prélèvent de la glace au col du Dôme afin notamment d'en stocker des échantillons en Antarctique.

« Dans les prochaines décennies ou même les prochains siècles, ce patrimoine englacé aura une valeur inestimable : pour des trouvailles scientifiques totalement inédites ou pour comprendre les évolutions locales de l'environnement », explique Jean Jouzel, climatologue et vice-président de la commission scientifique du GIEC de 2002 à 2015, prix Nobel de la Paix en 2007.

Une...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct