“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La folle semaine de l’Hôtel des ventes de Monte-Carlo

Mis à jour le 16/07/2019 à 10:22 Publié le 16/07/2019 à 10:21
La broche a été dessinée par Sterle pour Chaumet.

La folle semaine de l’Hôtel des ventes de Monte-Carlo

Qui dit été, dit saison des ventes aux enchères en Principauté. L’HVMC a levé le voile sur les siennes, hier au Café de Paris. L’occasion d’aller y jeter un coup d’œil en avant-première…

Au premier étage du Café de Paris, hier soir, se tenait un rendez-vous devenu traditionnel. Le début d’une semaine rythmée par les enchères.

Ce n’est pas Franck Baille, président de l’Hôtel des ventes de Monte-Carlo, qui va s’en plaindre. « On est au cœur de notre année. Dix ventes sont organisées avec six spécialités, dans trois lieux différents… C’est un marathon ! »

Bijoux et montres

Jeudi 18 et vendredi 19 juillet, au Café de Paris, HVMC procédera à sa vente de bijoux et de montres.

« À noter, une exceptionnelle broche dessinée par Pierre Sterle pour Chaumet, en or jaune et platine, couronnée de diamants. Elle a appartenu à la Begum Aga Khan », explique Chantal Beauvois, experte en bijoux et pierres précieuses. Cette broche fait partie d’une série intitulée « Jeux de cartes ». Vous pouvez admirer une broche de la collection à l’actuelle exposition « Chaumet en Majesté » au Grimaldi Forum.

Les pierres précieuses auront la part belle, notamment avec une bague dotée d’un rare rubis birman de 10,21 carats.

Art russe et maroquinerie

Mais avant cela, aujourd’hui à l’Hôtel des Ventes de Monte-Carlo, quai Antoine-Ier, tout commencera par la vente aux enchères d’objets de maroquinerie de luxe. Premiers coups de marteaux à partir de 15 heures. Vous pourrez notamment y apercevoir le célèbre sac « Birkin » de la maison Hermès, en crocodile porosus noir et d’autres pièces venant des collections de Chanel, Valentino ou encore Bulgari.

Le samedi 20 juillet, HVMC procédera à sa vente d’objets d’art russe où peintures et icônes seront au centre de toutes les attentions.

Tableaux modernes et archéologie

Puis, ce sera au Yacht-club que les ventes des tableaux modernes et des œuvres liées à l’archéologie se dérouleront, le dimanche 21 juillet.

« Cela fait deux ans que nous avons institué la spécialité archéologie et elle remporte beaucoup de succès », se réjouit Franck Baille.

À découvrir, lors de ces ventes, un dessin de Picasso dans sa période cézanienne, « Guitare au guéridon », où le cubisme est déjà visible sur le recto de la feuille et « Pomme » au verso. « C’est un dessin charnière entre deux époques », explique le président de HVMC.

Concernant les ventes sur l’archéologie, des statuettes, palettes et autres objets venant d’Égypte, de l’époque et d’ailleurs seront mis aux enchères. Dont une rare tête masculine en porphyre rouge, datant de la Basse-Epoque (664-332 av. J.-C.) d’Égypte.

Ces deux dernières ventes clôtureront la semaine marathon de HVMC.

Bracelet Van Cleef and Arpels de 1954.
Picasso dans sa période cézanienne.
Le rubis de Birmanie à 10,21 carats.
Le rubis de Birmanie à 10,21 carats. DR

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct