“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La Foire de Monaco à la sauce nippone

Mis à jour le 01/10/2016 à 05:01 Publié le 01/10/2016 à 05:01
Un mini-concert donné par une soprano, une pianiste et une harpiste a agrémenté la présentation de la Foire de Monaco qui se tient du 5 au 10 octobre.

Un mini-concert donné par une soprano, une pianiste et une harpiste a agrémenté la présentation de la Foire de Monaco qui se tient du 5 au 10 octobre. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Foire de Monaco à la sauce nippone

« Sur la route du Japon… » : c'est le thème de l'événement commercial qui débute mercredi 5 octobre à l'Espace Fontvieille

En 2016, Monaco fête les dix ans de ses relations diplomatiques avec le Japon. Sans la Foire de Monaco, qui ouvre ses portes mercredi prochain à l'Espace Fontvieille, ce dixième anniversaire serait peut-être passé à la trappe. Pendant les six journées de ce rendez-vous commercial annuel, impossible de l'ignorer, tant le pays du Soleil-Levant sera présent dans les allées.

L'an dernier, l'an II d'une foire qu'il a fait renaître, Maurice Cohen s'est inspiré de l'Année de la Russie à Monaco pour colorer son événement commercial. Dans sa préoccupation d'associer la foire à la Principauté, le patron de la société Monaco Communication a donc choisi la sauce nippone pour pimenter son rendez-vous commercial cette année.

Dès mardi, lors de la présentation de l'événement, Maurice Cohen s'est d'ailleurs adjoint les services de trois artistes japonaises - une chanteuse lyrique, une pianiste et une harpiste - qui ont donné un petit concert dans un établissement du port Hercule.

Ateliers et initiations

Entre le mercredi 5 et le lundi 10 octobre, donc, le Japon se déclinera de plusieurs manières sur la foire. Une série d'animations permettront aux visiteurs de découvrir les traditions et la culture nippones. Il y aura de la musique, offerte par le trio musical féminin précité, des démonstrations d'arts martiaux, de shodô (calligraphie au pinceau et à l'encre de Chine sur papier de riz) ou encore de sumi-e (peinture à l'encre). Le public pourra tester ces arts venus du Japon lors des ateliers d'origami (pliage du papier) pour les enfants et les adultes, une initiation aux arts de l'encre, des mangas, de l'ikebana (art floral), de l'aïkido, entre autres (voir le programme ci-contre).

L'entrée de la foire sera également customisée façon pays du Soleil-Levant. « Grâce au service de l'urbanisme, nous avons reçu l'aide des spécialistes qui s'occupent du Jardin japonais de Monaco, se réjouit Maurice Cohen. Ce sont eux qui ont décoré l'entrée de la foire.»

Inauguration princière

Sur place, une centaine de stands rassemblés sous et autour du chapiteau de Fontvieille, classés en espaces : meubles, décoration et habitat ; gourmand ; mode, beauté et bien-être ; Japon et artisanat ; autos ; infos et services.

«Cette année, l'accent a été mis sur la décoration et le design, deux secteurs qui plaisent aux visiteurs de Monaco et de la région», précise Maurice Cohen.

Lequel fait tout pour que sa foire draine encore plus de monde. Après les 15 000 entrées enregistrées l'an dernier, il vise maintenant la barre des 20 000, voire 25 000. «Entre Menton et Nice-Est, on a largement le potentiel pour séduire et attirer 25 000 visiteurs», croise les doigts Maurice Cohen, qui n'a pas ménagé ses efforts en communication pour faire connaître la Foire de Monaco. Et de souffler dans un sourire : «S'il n'y a pas au moins 20 000 entrées, je me jette dans le port.» On saura le 10 octobre si l'ancien président de l'OGC Nice est resté au sec.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.