“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La fièvre des grands jours de Monaco à Menton

Mis à jour le 16/07/2018 à 05:07 Publié le 16/07/2018 à 05:07
À Beausoleil, plus de 600 personnes ont exulté au coup de sifflet final au cœur de la fan zone.

La fièvre des grands jours de Monaco à Menton

Hier à 18 h 45, des milliers de supporters Français de Menton à Monaco, en passant par Beausoleil, ont laissé éclater leur joie. Des échauffourées ont malheureusement eu lieu dans la cité des citrons

Autoproclamée « ville la plus cosmopolite de France », Beausoleil a chaviré d'un seul homme, hier place de la Libération. Pour la première fois, la municipalité avait décidé d'y ouvrir une fan zone avec écran géant. Bonne « pioche » dirait Pogba, puisqu'au plus fort de la rencontre, la jauge maximale de 800 personnes était presque atteinte. Sous les drapeaux bleu, blanc et rouge, ni couleurs, ni religions, ni états d'âme… Uniquement de la fierté à l'égard de ces Bleus victorieux et une belle communion. Sitôt le coup de sifflet final, tout ce beau monde a paradé en ville à scooter, en voiture ou à pied, notamment jusqu'au port Hercule à Monaco.

En Principauté, pourtant habituée au rouge et blanc, c'est bien le bleu qu'on portait fièrement. Au Monaco Bar, transformé en kop ultra-chaud, les bières ont volé à l'anglaise, les chants n'ont jamais baissé en intensité. Et tout ce beau monde est descendu au port pour fêter la victoire.

À Menton, le Palais de l'Europe était bondé cette fois. Des centaines de spectateurs se sont réunis, les yeux rivés sur l'écran géant mis en place par la mairie. Équipés de drapeaux, perruques et ballons tricolores, adultes, jeunes et enfants ont commencé à compter à rebours à une minute de la fin. Un seul cri de joie s'est levé et a fait trembler les murs : « On est champions du monde ! »

Au Brazza, l'une des places fortes des supporters à Menton.
À Menton, c'est au rond-point Saint-Roch que l'ambiance a atteint son paroxysme !

La suite du direct