“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Fête nationale sous le signe de l'union

Mis à jour le 15/07/2016 à 05:04 Publié le 15/07/2016 à 05:04
Xavier Beck entouré d'élus voisins.

Xavier Beck entouré d'élus voisins. OVM

La Fête nationale sous le signe de l'union

Après un bal du côté de la plage Marquet la veille, Cap-d'Ail a célébré officiellement la Fête nationale française avec une cérémonie en fin de matinée sur les Terrasses Jean-Moulin, au dessus de la mairie.

Après un bal du côté de la plage Marquet la veille, Cap-d'Ail a célébré officiellement la Fête nationale française avec une cérémonie en fin de matinée sur les Terrasses Jean-Moulin, au dessus de la mairie.

Le maire, Xavier Beck, entouré des élus de la ville recevait les représentants des communes voisines ainsi que de la Principauté, du Conseil National et de la mairie de Monaco. Le public était également venu assister à cette cérémonie.

Le maire a d'abord prononcé un discours dans lequel il a évoqué la fierté d'être français, le plaisir de célébrer ensemble cette fête nationale, l'importance du devoir de mémoire pour ceux qui ont donné leur vie pour la France ainsi que celle d'impliquer les enfants qui participent d'ailleurs très souvent aux commémorations cap-d'ailloises. Xavier Beck a ensuite été rejoint par André Fabre, président du Souvenir Français et Jean-Claude Alarcon qui représentait le député maire de Menton Jean-Claude Guibal. Ensemble, ils ont déposé une gerbe devant le monument aux morts devant lequel a été joué la Marseillaise reprise en cœur par l'assistance. Les personnes présentes ont ensuite pris part à un apéritif, afin de célébrer ensemble de façon moins formelle la Fête Nationale.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct