“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La fête de la châtaigne perturbée par l’action des "gilets jaunes" à Roquebrune-Cap-Martin

Mis à jour le 20/11/2018 à 12:33 Publié le 20/11/2018 à 12:45
Les grills ont tourné à plein régime.

Les grills ont tourné à plein régime. Photo L.Boxitt

La fête de la châtaigne perturbée par l’action des "gilets jaunes" à Roquebrune-Cap-Martin

"L'action des gilets jaunes a eu un impact néfaste" sur la fête de la châtaigne ce dimanche à Roquebrune-Cap-Martin. Les visiteurs étaient malgré tout au rendez-vous.

À l’évidence, Jean-Pierre Cognet, le président des "Coqs Roquebrunois", était quelque peu contrarié dimanche lors de la fête de la châtaigne au village.

"L’action des gilets jaunes a eu un impact néfaste sur notre animation car sur les 30 exposants prévus, onze ont été refroidis de venir en raison du mouvement des gilets jaunes. C’est regrettable pour notre manifestation".

Si l’organisateur se disait, "pouvoir comprendre" cette action citoyenne, l’attractivité a forcément été moindre pour les visiteurs.

Fort heureusement, la participation, elle, n’a souffert d’aucune polémique. "On a épuisé notre stock aux alentours de 16 heures", glissait encore le président.

Soit 400 kg de châtaignes ardéchoises engloutis par les très nombreux badauds venus flâner au village entre la Place de La République et celle des Deux-Frêres.

Un projet pour l’avenir…

La fanfare de Villefranche a notamment donné le la, lors de cette journée, renforcée par quelques musiciens locaux. Présence également de Patrick Césari, le maire, et des Compagnons du Mentonnais qui trouvent toute leur place dans ce type d’animation.

"Il faut savoir que la fête de la châtaigne est la seconde animation après le 5-août qui nous permet de régénérer notre trésorerie, 18 bénévoles ont œuvré à mes côtés", soulignait Jean-Pierre Cognet.

Un président qui se projette déjà dans le futur et qui ambitionne d’apporter quelques améliorations: "Après la rénovation du chalet-buvette Place de La République, j’aimerais plus tard que l’on s’équipe de barnums, notamment pour le confort des exposants, mais surtout pour donner une vraie identité visuelle à cette fête".

La population a en tout cas répondu au cocorico des Coqs ce dimanche.

Il faut dire qu’entre les châtaignes grillées, le vin chaud et le beaujolais nouveau proposés, les gourmands ont été aux anges dans une ambiance franchement conviviale.

Venus moins nombreux que les années précédentes, les exposants ont présenté leurs produits du terroir.
Venus moins nombreux que les années précédentes, les exposants ont présenté leurs produits du terroir. Photo L.Boxitt

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.