“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La fédération internationale du don de sang a 60 ans

Mis à jour le 15/12/2015 à 05:03 Publié le 15/12/2015 à 05:03
La présidente de l'Amicale des donneurs de sang de Monaco et le président de la FIODS ont profité de cet anniversaire pour récompenser des personnalités monégasques.

La présidente de l'Amicale des donneurs de sang de Monaco et le président de la FIODS ont profité de cet anniversaire pour récompenser des personnalités monégasques. CV

Monaco-matin, source d'infos de qualité

La fédération internationale du don de sang a 60 ans

Établie en Principauté, la FIODS fédère les donneurs de sang de 75 pays. À Monaco, ils sont plus de 6 000 à donner

C'était en décembre 1955. Après une impulsion à Turin, l'initiative était lancée de créer la Fédération internationale des organisations de donneurs de sang (FIODS). Et le siège était installé à Monaco, grâce à la Croix-Rouge monégasque.

Six décennies plus tard, la FIODS, qui fédère aujourd'hui 75 pays, vient de célébrer son anniversaire en Principauté. « Notre mission est toujours de promouvoir la culture du don de sang volontaire », rappelle le président Gian Franco Massaro.

La FIODS collecte à l'année 23 millions d'unités de sang et compte 16 millions d'affiliés. En Principauté, l'amicale des donneurs de sang existe depuis 1952. Et le bassin monégasque compte quelque 6 300 donneurs recensés. « Nous ne sommes pas en autosuffisance mais nous avons des donneurs fidèles », explique la présidente Christine Boggiano.

Elans populaires

L'ensemble du sang récolté en Principauté, notamment par l'intermédiaire des camions qui circulent chaque semaine, est utilisé pour les besoins des établissements de santé du pays, dont 80 % pour le CHPG.

« Le sang humain ne peut être substitué par rien, et nous assistons parfois à des élans populaires comme ce fut le cas après les attentats de Paris, en novembre dernier. » Spontanément, une quarantaine de personnes ont proposé leur sang en Principauté pour assurer le soin des victimes. « Dans les jours qui ont suivi, explique Christine Boggiano, qui préside depuis 2001 l'Amicale des donneurs de sang, nous avons réalisé deux collectes pour assurer les besoins de Monaco et ne pas faire appel aux réserves des centres français qui étaient très sollicités. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.