“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

La doyenne Yvonne Imbert souffle ses 104 bougies

Mis à jour le 13/10/2018 à 05:21 Publié le 13/10/2018 à 05:20
Yvonne Imbert a fêté ses 104 printemps.

Yvonne Imbert a fêté ses 104 printemps. L. B.

Je découvre la nouvelle offre abonnés

La doyenne Yvonne Imbert souffle ses 104 bougies

Selon le listing du Centre communal d'action sociale, Yvonne Imbert, née le 11 octobre 1914 à Paris, serait la doyenne de Roquebrune-Cap-Martin.

Selon le listing du Centre communal d'action sociale, Yvonne Imbert, née le 11 octobre 1914 à Paris, serait la doyenne de Roquebrune-Cap-Martin. Et, figurez-vous que cette demoiselle a fêté, jeudi, ses 104 ans au sein de l'Ehpad Orpea Les Citronniers dans le quartier de Carnolès.

« Ma maman a eu deux enfants, moi-même et Michel mon frère », expliquait Agnès, la fille d'Yvonne. Et d'ajouter : « Elle compte quatre petits-enfants et sept arrière-petits-enfants ! »

Pour cet anniversaire, Patrick Césari, le maire, a débouché le champagne en compagnie de Marie-Paule Gérard, la directrice de l'établissement. Il faut savoir qu'Yvonne est arrivée dans le bassin mentonnais « juste après la guerre, en 1946 », soulignait encore sa fille. Professionnellement parlant, elle a exercé en tant que sage-femme au sein de l'hôpital Saint-Roch à Nice. Enfin, et surtout, il faut savoir qu'Yvonne a été la femme de Charles Imbert qui fut maire de Roquebrune-Cap-Martin entre 1977 et 1982, et avocat de profession. Le mot de la fin revenait naturellement à Agnès qui se réjouissait de savoir que sa maman « adore participer aux activités artistiques mais aussi aux ateliers d'activités physiques adaptées ». Même à 104 ans, la forme c'est important !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.