"La demande de cours de langue s'est accrue avec l'arrivée d'Ukrainiens": les confidences de l'Alliance française de Monaco

L’Alliance Française a dû s’adapter à une forte augmentation de la demande de cours de langue. En plus de son activité pédagogique, elle organise ou participe à des rencontres culturelles

Article réservé aux abonnés
Joelle Deviras Publié le 14/09/2022 à 12:00, mis à jour le 14/09/2022 à 13:59
Jean-Yves Giraudon, président de l’Alliance Française, s’apprête à lancer la rentrée samedi 17 septembre. Photo Thomas Blanchy

L’Alliance française s’apprête à faire sa rentrée samedi 17 septembre.

Avec une activité principale plus que jamais nécessaire: les cours de langue française. En effet, l’arrivée de nombreux Ukrainiens a augmenté la demande et l’association doit répondre aux attentes d’étrangers qui parlent un peu ou pas du tout le français.

Jean-Yves Giraudon, président de l’Alliance française de Monaco, déploie donc son énergie pour que chacun apprenne à son rythme.

Est-il possible d’envisager d’apprendre totalement le français et exclusivement avec les cours de l’Alliance Française?
C'est la finalité même de notre enseignement! Depuis la simple maîtrise de l'oral jusqu'à une connaissance poussée de la langue. Les apprenants sont répartis en différents groupes, suivant leurs connaissances (études, culture, niveau dans la langue française). Leur progression est la plupart du temps étonnante.

 

La demande s’est-elle accrue avec l’arrivée des Ukrainiens?
Elle a augmenté de 40%. Nous nous sommes engagés à donner aux déplacés ukrainiens trois sessions de soixante heures de cours gratuites, en partenariat avec la Croix Rouge Monégasque. Sinon, notre tarif pour des cours en groupe de six personnes, est de 13 euros de l’heure. Et il faut soixante heures environ pour couvrir un programme complet dans un niveau de compréhension du français. Dans les premières sessions, nous avons eu quarante-huit adultes ukrainiens. La prochaine débutera le 3 octobre.

Quelles sont les principales nationalités représentées?
Dans l'ordre d'importance: ukrainienne, russe, lituanienne, croate, brésilienne, danoise, italienne, allemande, roumaine et espagnole.

Où sont dispensés les cours?
Ils ont lieu sur trois sites: principalement au Lycée Technique et Hôtelier, dans le cadre d'un partenariat avec l'Éducation nationale de Monaco, à la Maison du Diocèse et à la Maison de France. Les cours sont organisés par une directrice des études et dispensés par des professeurs diplômés en français langue étrangère qui suivent les méthodes spécifiques expérimentées de longue date par toutes les Alliances Françaises dans le monde.

Quel est le profil des candidats à une formation chez vous?
Un homme ou une femme, plutôt jeune, qui envisage de rester un certain temps en Principauté ou en France, voire définitivement, et qui a besoin, pour son insertion sociale et/ou professionnelle, de maîtriser la langue française le plus rapidement possible. Nous garantissons par exemple à un débutant complet qu'il pourra se débrouiller à l'oral au bout de 60 heures de cours. Les tarifs varient selon qu’il s’agit de cours collectifs (très accessibles, en tout cas moins chers que n'importe quelle structure privée) ou de cours particuliers.

Combien de personnes accueillez-vous en moyenne?
Chaque année nous apprenons le français à 200 personnes environ (au total ce sont, depuis sa création, environ 10 000 personnes qui sont passées par l'Alliance Française de Monaco).

 

Comment avez-vous géré la crise sanitaire et notamment l’obligation d’être en "distanciel"?
De nombreuses Alliances Françaises, parfois très importantes, comme celle de Lyon, ont été contraintes de cesser leurs activités. À Monaco, nous avons fait le choix de continuer à donner nos cours en ligne, en fonctionnant à perte. Nous n'avons pas pu nous résoudre à cesser d'assurer ce que nous considérons comme une véritable mission, tant pour l'apprentissage de la langue que pour la culture. Actuellement, nous continuons à offrir à nos apprenants des cours en ligne, pour lesquels nos professeurs sont spécifiquement formés.

Vous avez fait une refonte de votre site internet. Quels sont vos services en lignes dorénavant?
Notre nouveau site présente un historique de l'Alliance Française dans le monde et à Monaco, le détail de nos offres de cours ainsi que nos activités culturelles, passées et présentes.

Avez-vous un programme déjà précis des activités culturelles de la saison?
Pour l'instant, deux événements culturels sont programmés. Une conférence: "Covid 19, comment en est-on arrivé là?" par le professeur Jean-François Saluzzo, éminent virologue de l'Institut Pasteur, expert auprès de l'OMS (prévue en décembre 2022). Une projection de film en partenariat avec l’Institut audiovisuel de Monaco dans le cadre du programme "De l’écrit à l'écran" (prévu en janvier 2023). Deux autres événements sont en cours de finalisation. En général, chaque année, ce sont quatre à cinq événements qui sont programmés, selon nos possibilités financières. Nous essayons de suivre l'actualité monégasque : par exemple, cette année, dans le cadre des Commémorations Albert Ier, nous avons proposé une conférence sur la chasse (Albert Ier était un cynégète passionné), une autre sur le réensauvagement et le loup (Albert Ier était un pionnier de l'écologie), et la dernière sera justement celle du professeur Saluzzo, en hommage aux apports des recherches d'Albert Ier à la science. Nous intervenons également en partenariat dans des événements: par exemple Les RTJC, rencontres théâtrales Jean Cocteau au CMEF, centre méditerranéen d'études françaises ou le concours d'écriture de l'association monégasque Aux cœurs des mots.

Depuis combien de temps existe l’Alliance française?
En Principauté, un Comité d’action d’Alliance française fut créé en 1926, duquel sera issue en 1980 l’Alliance française de Monaco telle qu’elle existe actuellement. Elle fait partie de la FGFM (Fédération des groupements français de Monaco) et son siège social est à la Maison de France. Son président d'honneur est l'ambassadeur de France à Monaco. L’Alliance française fut créée le 21 juillet 1883 à l’initiative de Paul Cambon, chef de cabinet de Jules Ferry. Actuellement son réseau compte 1 037 implantations dans 136 pays sur l’ensemble des continents qui se consacrent à des activités culturelles et à l’enseignement de la langue française comme langue étrangère. Ainsi, plus de 500.000 personnes, chaque année, viennent apprendre le français dans les Alliances françaises et plus de deux millions de personnes participent à leurs activités culturelles.

Percevez-vous des financements publics ou des aides du réseau international?
L’Alliance française de Monaco est une association à but non lucratif, ne bénéficiant d'aucune subvention de l'État, qui rémunère un directeur et trois professeurs avec le produit des cours qu'elle dispense. Le reliquat de ce produit est investi dans des événements et des actions culturels.

Savoir+
Site internet: www.afmonaco.mc

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.