“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La danse en ligne du Nashville Gang Le goût des États-Unis

Mis à jour le 08/07/2018 à 05:12 Publié le 08/07/2018 à 05:12

La danse en ligne du Nashville Gang Le goût des États-Unis

Un binôme de choc.

Un binôme de choc. A gauche, Sophie Archimbaud, présidente de l'association cap d'ailloise de danse en ligne Nashville Gang. Depuis presque 20 ans, elle apprend la danse en ligne aux Cap d'aillois et aux Monégasques. Une danse qu'elle définit comme conviviale et transgénérationnelle. Ce cap rock and country, elle en est le principal pilier. C'est elle, avec ses élèves et tous les fans de musique country venus de tout le département qui met l'ambiance dès les premières notes, ne lâchant la piste de danse que lorsque la musique s'arrête. Elle apprend au public présent les rudiments de la danse en ligne, une sorte de Madison aux allures plutôt simples. Pourtant, ne vous fiez pas aux apparences, certains de ses élèves concourent au niveau international dans ce qui est devenu un sport de haut niveau.

Et à droite, voici l'inénarrable Xavier Delmas, le monsieur culture de la mairie de Cap-d'Ail, organisatrice de l'événement.

« L'idée est venue d'une collègue qui a assisté à un rassemblement country, événement qu'elle a trouvé très sympathique. Elle m'a entraîné pour organiser la même chose à Cap-d'Ail. C'était il y a quatre ans.

Je n'ai pas vraiment été surpris par le succès. À chaque édition, le public est au rendez-vous et adore ça. Ce rassemblement d'amoureux de l'Amérique, du rockabilly, du vintage, du rock et de la country est toujours très convivial et très sympathique. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct