“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La crèche fait sa rentrée

Mis à jour le 10/09/2016 à 05:12 Publié le 10/09/2016 à 05:12
Xavier Beck et Pascale Spagli ont souhaité la bienvenue aux enfants et au personnel.

Xavier Beck et Pascale Spagli ont souhaité la bienvenue aux enfants et au personnel. O.-V.M.

La crèche fait sa rentrée

Pour 28 jeunes Cap-d'Aillois, ce début du mois de septembre a été synonyme d'un énorme changement puisqu'ils ont quitté le cocon familial pour prendre le chemin de la crèche.

Pour 28 jeunes Cap-d'Aillois, ce début du mois de septembre a été synonyme d'un énorme changement puisqu'ils ont quitté le cocon familial pour prendre le chemin de la crèche. Une nouveauté qui s'est jouée en douceur via le temps d'adaptation où les petits ont pu découvrir l'endroit graduellement avec papa ou maman d'abord, puis seul de plus en plus longtemps.

Un moment souvent difficile pour les parents que le personnel de la crèche a su gérer avec professionnalisme. Les autres enfants - ils sont 62 en tout - ont pu découvrir les nouveautés de la rentrée. En effet, chaque été, les services de la commune profitent de la fermeture estivale de l'établissement pour procéder à l'entretien du lieu. Cette année, c'est le sol souple qui a été refait en accord avec les nouvelles normes.

Le maire Xavier Beck, accompagné de Pascale Spagli, a rendu visite aux petits afin de leur souhaiter la bienvenue à la crèche et constater le résultat des travaux. Les deux élus ont pu découvrir une grande première pour la crèche de Cap-d'Ail: la présence la même année de triplés et de jumelles.

Le sol souple qui accueille les petits à l'extérieur a été refait cet été.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.