“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La coopération maritime transalpine se renforce

Mis à jour le 21/06/2018 à 05:12 Publié le 21/06/2018 à 05:12
Les acteurs français et italiens du programme transfrontalier « Marittimo » ont abordé plusieurs projets communs.

Les acteurs français et italiens du programme transfrontalier « Marittimo » ont abordé plusieurs projets communs. A.P.-B.

La coopération maritime transalpine se renforce

Le cinéma du casino de Beaulieu a reçu, il y a peu, un événement territorial franco-italien d'importance.

Le cinéma du casino de Beaulieu a reçu, il y a peu, un événement territorial franco-italien d'importance. Les représentants de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, des départements des Alpes Maritimes et du Var y ont rencontré leurs homologues italiens pour la présentation du troisième appel à projets du programme Marittimo.

En tant que maire de Beaulieu-sur-Mer, Conseiller régional de la Région en charge des ports de plaisance et membre du Comité de suivi, Roger Roux a accueilli la centaine de participants et ouvert la réunion en rappelant « la formidable opportunité » offerte par cette « coopération transfrontalière à dimension maritime ».

Lutte contre les incendies

Ce 3e appel constitue en effet une opportunité de « développer des projets conjoints pour préserver et valoriser notre espace transfrontalier à travers la gestion des risques incendies, la sécurité maritime, la gestion intégrée du patrimoine naturel et culturel, la création d'un réseau transfrontalier des services pour l'emploi ainsi que la mobilité des étudiants » pour les filières maritimes.

Maria Dina Tozzi, autorité de gestion du Programme Italie-France Maritime 2014-2020 en a ensuite présenté l'avancement, et les interventions se sont poursuivies avec un focus sur la prévention des risques incendies et le dispositif « Guerre du feu ». Ce dernier implique des moyens communs de prévention du risque incendie, mais aussi de lutte contre ces incendies, ainsi que des programmes de reconstruction des milieux détruits.

A.P.-B.


La suite du direct