La commission locale transfrontalière s'est réunie à Monaco

Le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat, est venu en Principauté, vendredi, rencontrer le nouveau ministre d'État, Serge Telle.

Article réservé aux abonnés
Publié le 17/02/2016 à 05:05, mis à jour le 17/02/2016 à 05:05
La réunion était coprésidée par le ministre d'État Serge Telle, Hadelin de La Tour-Du-Pin, ambassadeur de France à Monaco, et Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes.
La réunion était coprésidée par le ministre d'État Serge Telle, Hadelin de La Tour-Du-Pin, ambassadeur de France à Monaco, et Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes. Charly Gallo/Centre de Presse

Le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat, est venu en Principauté, vendredi, rencontrer le nouveau ministre d'État, Serge Telle. Ensemble, les deux hommes ont coprésidé avec l'ambassadeur de France à Monaco, Hadelin de La Tour-Du-Pin, la sixième réunion de la commission locale transfrontalière franco-monégasque.

Depuis 2005, cette commission annuelle, en alternance à Monaco et à Nice, traite les questions de voisinage entre la Principauté et les collectivités territoriales des Alpes-Maritimes, notamment en matière d'affaires sociales, de santé, de transports, d'aménagement et d'environnement.

Vendredi, les représentants des deux pays ont évoqué notamment la question des accès routiers à la Principauté et de la desserte ferroviaire, préoccupations centrales pour lesquelles les autorités ont examiné ensemble les possibilités d'amélioration.

 

À ce titre, les avancées concernant la réouverture de la bretelle de sortie d'autoroute de Beausoleil ont été évoquées, de même que celles relatives à la ligne ferroviaire Les Arcs-Vintimille.

Par ailleurs, les deux délégations se réjouissent de la prochaine ratification par les deux pays de l'accord sur le télétravail.

Les deux parties doivent se retrouver au mois de mai à Paris pour la commission de coopération franco-monégasque. La commission locale transfrontalière se réunira, elle, en 2017, à Nice cette fois-ci.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.