Rubriques




Se connecter à

La boum des écoles remplace avec bonheur la kermesse des écoles à La Turbie

Vendredi, les écoliers de La Turbie étaient réellement à la fête. Ils avaient pourtant bien failli en être privé : évoquant les contraintes lourdes du plan Vigipirate, les enseignantes avaient décidé de ne pas organiser de kermesse de fin d'année.

Marie-Evelyne Colonna Publié le 28/06/2016 à 05:07, mis à jour le 28/06/2016 à 05:07
Zumba géante sur l'esplanade de la place Neuve transformée en piste de danse pour la boum des écoles. M.-E.C.

«Et c'est un jour où nous partagions notre déception que des enfants ont émis l'idée d'organiser une boum des écoles, raconte Elodie Brun, présidente de l'Association des parents d'élèves (APE). C'était il y a un peu plus d'un mois. Nous avons imaginé une fête sur la place Neuve, devant l'entrée des écoles. Le maire nous a immédiatement donné son accord et le soutien des services techniques. Nous avons fait appel au bénévolat des parents, trouvé un traiteur pour un repas de qualité -- des spécialités niçoises faites 100% maison. Et décidé de prendre en charge sur notre budget une partie du prix des assiettes : le prix du repas était de 10 euros par adulte, 5 euros par enfant, (au lieu de 15 et 8 euros. Boissons en sus.»

« Nous pensions avoir 150 personnes, nous en avons 380, malgré l'épidémie de varicelle ! »

Joie et liberté

Et ce fut vraiment une chouette fête. Elle commença à 20h par une représentation de zumba avec les élèves de Magali, professeur à La Turbie, qui se terminera en zumba géante, tous les enfants ayant été invités à rejoindre l'esplanade de la place. Puis des parents musiciens improvisèrent un bœuf - piano - trompette, un jeune musicien, guitare sur les genoux, groupies tout autour, joua une danse russe.

 

Enfin, la boum commença, avec DJ Jean-Marie aux manettes, très attentif aux demandes des jeunes danseurs. La soirée se déroula dans une belle ambiance, festive et familiale. Il faisait très bon et la joie et la liberté des enfants faisaient flotter sur la place un sentiment de bonheur.

C'est dans un bel élan de solidarité que, vers 23 heures, des parents se mirent à démonter les tables et ranger les chaises, pour rendre à la place Neuve son rôle de parking.

Mathilda, Chiara, Alice, Léa et Laura : «On s'amuse, on danse. Le DJ est sympa ! C'est l'anniversaire d'Alice et il y a même eu un feu d'artifice ! »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.