Rubriques




Se connecter à

La bonne recette de la formation en alternance

Après le 6e Forum de la formation en alternance, qui s'est déroulé hier, le point sur ce mode de formation qui convainc de plus en plus et permet de bien s'insérer sur le marché de l'emploi

Nicolas Hasson-Fauré Publié le 09/02/2017 à 05:06, mis à jour le 09/02/2017 à 05:06
42 entreprises de Monaco, 16 établissements bancaires et financiers, 27 écoles de la région, et beaucoup,  beaucoup de jeunes futurs alternants potentiels hier, pour la 6e édition de ce forum.
42 entreprises de Monaco, 16 établissements bancaires et financiers, 27 écoles de la région, et beaucoup, beaucoup de jeunes futurs alternants potentiels hier, pour la 6e édition de ce forum. Cyril Dodergny

Tout un panorama des acteurs du monde de l'emploi à Monaco. Beaucoup de banques, le Centre hospitalier Princesse-Grace, KPMG, Carrefour, Ubaldi… Ils étaient tous là, hier, à l'auditorium Rainier-III. C'était le 6e Forum de la formation en alternance, la 11e rencontre des métiers de la banque et de la finance (*). L'idée : faire en sorte que « sur un même lieu, une journée, des jeunes puissent avoir accès aux informations sur la formation en alternance, les métiers, les carrières, ce que recherchent les employeurs », résume Sophie Vincent, directeur adjoint au sein de la direction du Travail. Et les formations en alternance fonctionnent.

« 80 % des jeunes s'insèrent dans les six mois »

Elles « se développent de plus en plus à Monaco, poursuit Sophie Vincent. C'est un moyen de continuer à se former en étant rémunéré, en acquérant de l'expérience professionnelle, c'est un pré-recrutement pour l'entreprise ».

 

L'argument a convaincu beaucoup de 16-26 ans. Ils sont venus nombreux, souvent en costume-cravate, pour déposer un CV, se présenter ou se renseigner. Et être reçus par des représentants de différentes entreprises. Il y a 42 entreprises de Monaco, 16 établissements bancaires et financiers, 27 écoles de la région…

Parmi les acteurs représentés, la succursale monégasque de la Banca Popolare Di Sondrio. L'établissement a déjà été convaincu par l'alternance, et est venu pour prendre des CV, des premiers contacts, ou pour renseigner. « L'intérêt, c'est qu'ils sont formés en entreprise tout au long de l'année, explique-t-on sur le stand. Du coup, ils s'adaptent à la méthode ».

Le secteur bancaire a attiré Yassine, 23 ans. Il recherche une alternance ou un stage dans le cadre de son Master 2 de Droit dans le secteur bancaire et financier. Selon lui, l'alternance est une manière de « retranscrire en pratique toutes les choses qu'on apprend en cours ». Il dépose des CV « un peu partout » auprès des banques. Car avec des formations de ce type, « l'employeur nous connaît », et cela « permet de rentrer, petit à petit, dans l'entreprise ».

Et si jamais les alternants ne poursuivent pas dans la même entreprise, ils ont déjà engrangé de l'expérience. « 80 % des jeunes s'insèrent dans les six mois », en CDD ou CDI, appuie Céline Grimaud, conseillère-apprentissage au CFA Epure Méditerranée, basé à Marseille mais qui forme 2 700 alternants en donnant des cours dans les universités ou les grandes écoles de la région.

« Cela a changé mon profil »

En tout cas, cela a marché pour Florent Ferrété. Entre 2010 et 2013, il a suivi un BTS Management des unités commerciales en alternance avec la BNP Paribas à Monaco et un bachelor Responsable marketing entre l'IDRAC Business School et Monaco Mediax.

 

Aujourd'hui, à 26 ans, il est marketing and public relations manager au sein d'Algiz Security. « Ce que je dis souvent aux étudiants qui viennent me voir, c'est que cela apporte une expérience professionnelle, expose-t-il. C'est ce qu'on recherche. J'ai acquis trois ans d'expérience, et cela a changé mon profil ». Cela apporte « une vision nouvelle du monde du travail, et fait tout de suite grandir ». Il est là, au forum, pour parler de l'alternance, des stages, donner des conseils. Et conclut en résumant son parcours : « En 2010, j'ai fait le forum comme étudiant en recherche. J'ai trouvé la BNP Paribas. En 2013, je recherchais pour l'IDRAC. Et en 2017, je suis là pour représenter la société ».

* Organisé par le service de l'Emploi et la cellule Emploi-Jeunes, sous l'égide du département des Affaires sociales et de la Santé.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.