“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La belle année du KCSM

Mis à jour le 04/06/2016 à 05:07 Publié le 04/06/2016 à 05:07
L'équipe du Karaté Club Shotokan de Monaco a fait briller les couleurs monégasques à l'occasion du championnat d'Europe qui se tenait à Dublin.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La belle année du KCSM

La fin de saison se profile pour le Karaté Club Shotokan de Monaco, avec un bilan très satisfaisant en termes de résultats pour l'ensemble des compétitions majeures qui se sont déroulées cette année.

La fin de saison se profile pour le Karaté Club Shotokan de Monaco, avec un bilan très satisfaisant en termes de résultats pour l'ensemble des compétitions majeures qui se sont déroulées cette année.

Les équipes combat (kumité) et kata se sont une fois de plus hissées sur les podiums européens, face à de gros champions en titre, et se sont démarquées par la qualité et l'efficacité de leurs prestations sur les tatamis. Tant en individuel qu'en équipe, il faut retenir les excellentes performances de tous les athlètes.

C'est l'occasion de faire un petit tour d'horizon des principales compétitions de l'année dans lesquelles le club s'est brillamment illustré. Les hostilités ont débuté à Crawley, au Royaume-Uni, au mois de novembre, avec le championnat d'Europe ESKA, compétition majeure qui réunissait 21 pays et plus de 335 compétiteurs de haut niveau. L'équipe monégasque y décrochait une superbe médaille de bronze devant la République Tchèque, le Portugal, l'Allemagne, championne du monde un mois plus tôt aux WSKA en Pologne, l'Autriche et la Pologne.

Résultats prometteurs

En janvier, c'était au tour du championnat et de la coupe kata à Peymeinade avec trois seniors aux trois premières places, Chep Arnold, Orrigo Cécile et Reynaud Margaux, tandis que l'équipe kata montait sur la 2e marche du podium dans la catégorie benjamins-minimes avec Soussan Victor, Marino Lorenzo et Santini Thomas. En individuels benjamines, Aiello Lysa et Soussan Olivia terminaient première et seconde.

Venait ensuite le championnat inter-régions à la Crau au mois de mars où Arnold Chep se qualifiait pour les championnats de France, finissant à la 3e place dans la catégorie Kata. La saison se terminait en apothéose avec le championnat d'Europe JKA qui se tenait à Dublin début avril, réunissant 22 pays et 211 compétiteurs. L'équipe de la Principauté décrochait une très belle médaille de bronze dans la catégorie Kumité, avec Karim Agrebi, Florent Carpentier et Xavier Grammatico, qui n'ont concédé qu'un seul combat sur trois face à une équipe belge au palmarès impressionnant, notamment le titre de vice-championne du monde 2014 à Tokyo.

L'équipe kata s'offrait une jolie 4e place grâce au travail d'Eric Mathon, le capitaine, Alexandre Blonda et Mathieu Magara qui se plaçaient même en 3e position à l'issue du premier tour mais devaient déclarer forfait suite à une grave blessure de leur capitaine.

En individuel kumité, il faut souligner la performance de Karim Agrebi qui, après avoir obtenu trois victoires consécutives, est disqualifié pour une fracture du nez infligée à son adversaire écossais, s'arrêtant donc aux portes de la finale de tableau et terminant à la 9e place. Margaux Reynaud, en junior, termine 7e, alors qu'en senior kata individuel, Mathieu Magara finit à la 9e place, tout comme Alexandre Blonda et Arnold Chep.

Le Karaté Club Shotokan de Monaco, de plus en plus présent sur les podiums, n'en finit plus de tracer sa voie parmi les plus grands, indiquant aux autres nations que le tigre est toujours en éveil...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.