“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La baronne Elizabeth-Ann de Massy est décédée

Mis à jour le 11/06/2020 à 16:53 Publié le 11/06/2020 à 11:16
Marraine du Téléthon, la baronne Elisabeth-Anne de Massy avait coupé le ruban marquant ainsi l'ouverture du village en 2017.

Marraine du Téléthon, la baronne Elisabeth-Anne de Massy avait coupé le ruban marquant ainsi l'ouverture du village en 2017. Photo archives Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La baronne Elizabeth-Ann de Massy est décédée

La baronne Elizabeth-Ann de Massy est décédée mercredi soir au Centre Hospitalier Princesse-Grace à l’âge de 73 ans.

Cousine germaine du prince souverain Albert II et marraine de la princesse Stéphanie de Monaco, la baronne de Massy était présidente de la Fédération monégasque de tennis depuis 1992, et du Monte-Carlo Country Club (MCCC) depuis 2008 dont elle s’occupait déjà beaucoup en tant que vice-présidente.

Comme une deuxième famille, le monde du tennis n’avait pas de secret pour elle. Avant elle, sa mère, sœur du prince Rainier III, avait pris les rênes du club. En 1972, sur la demande du Prince Rainier-III, la Princesse Antoinette avait accepté de prendre la présidence du Club jusqu’en 2008.

Elizabeth-Ann de Massy a eu deux enfants: Jean-Léonard Taubert-Natta de Massy, en premières noces avec le Baron Bernard Alexandre Taubert-Natta, et Mélanie-Antoinette Costello de Massy avec le chorégraphe Nicolai Vladimir Costello dit de Lusignan.

Très proche l’une de l’autre, mère et fille étaient présentes dans la vie associative et caritative de la Principauté.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.