“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La gare de Beaulieu avant sa constitution en commune en 1891.

Beaulieu se souvient...

Au plus fort de la fréquentation touristique, cet été place du Casino, la modification des axes de circulation avait créé quelques remous.

Piétonnisation de la place du Casino : c'est fini !

Christophe Viret aux côtés du maire, André Ipert et de la conseillère régionale, Laurence Boetti-Forestier.

Le directeur du parc du Mercantour en visite à Breil

Le cirque «Eurasia» fait son grand retour à Menton à partir d'aujourd'hui.
	(DR)

C'est le retour du cirque Eurasia à Garavan

L'ASRCM s'impose à Valbonne (1-3)

La Baronne Brandstetter vide sa garde-robe

Mis à jour le 25/07/2018 à 05:04 Publié le 25/07/2018 à 05:04

La Baronne Brandstetter vide sa garde-robe

Vendredi, à partir de 10 h 30, au salon Mistrau de l'hôtel du Fairmont Monte-Carlo débutera la vente caritative des effets de la Baronne au profit des « Anges Gardiens de Monaco »

Dans le luxueux hôtel du Fairmont Monte-Carlo, la Baronne Marianne Brandstetter nous reçoit dans ses appartements. Élégante comme à son habitude, elle porte une robe jaune flamboyante assortie d'un magnifique collier aux pierres multicolores. C'est une des dernières fois qu'elle le portera, puisqu'il fait partie des innombrables pièces qu'elle mettra en vente à partir du vendredi 27 juillet au profit de l'association monégasque, « Les Anges Gardiens de Monaco ». « Ce collier, c'est un petit bout de moi qui s'en ira », dit-elle tout en se regardant dans le miroir.

Au fond du salon, la table ronde est envahie par des foulards, des bijoux fantaisie et des sacs.

La Baronne passe en revue les accessoires et raconte quelques anecdotes au sujet...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct