“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Université boucle une année de consolidation

Mis à jour le 03/07/2018 à 05:12 Publié le 03/07/2018 à 05:11
293 élèves de toutes nationalités ont été diplômés devant leurs familles, samedi dernier au Grimaldi Forum.

293 élèves de toutes nationalités ont été diplômés devant leurs familles, samedi dernier au Grimaldi Forum. Olivier Remualdo/IUM

L'Université boucle une année de consolidation

L'IUM vient de diplômer près de 300 élèves pour cette fin d'année scolaire, en attendant la rentrée 2019 qui devrait être celle de l'installation dans de nouveaux locaux plus adaptés

Il y en avait 30, pour la première promotion il y a trois décennies. Ils ont été 293, ce samedi, à recevoir leur diplôme de fin d'études de l'International University of Monaco (IUM). Des élèves de tous horizons qui ont été célébrés devant leurs familles au Grimaldi Forum, avec toge et toque de diplômé de rigueur. Folklore pour terminer cette année scolaire.

Une année de « consolidation » commente le directeur général, Jean-Philippe Muller. « Nous avons consolidé nos points forts, qui sont une croissance raisonnée de 650 étudiants et 300 personnes en formation continue, un renouvellement de cinq ans de notre visa d'exploitation par le gouvernement et un pas de plus dans l'étape finale d'accréditation internationale de notre école ».

« Aujourd'hui on peut faire ses études à Monaco »

Sur le plan local, l'IUM poursuit le tissage de liens dans la communauté économique monégasque. Depuis quelques années, dans les domaines du luxe, du yachting et de la finance, où des formations ciblées sont proposées, des ponts ont été tracés. « C'est un marqueur de notre pédagogie, que de s'appuyer sur les spécialités du territoire, en expérimentant l'intérieur de ces 2 kilomètres carrés ou l'on peut avoir accès à tout. Monaco est un petit laboratoire et nous participons à ces évolutions ».

Pêle-mêle cette année, des étudiants ont, par exemple, participé à un projet avec le Musée océanographique, pris part à l'organisation du Grand Prix de Formule 1 et du Monaco Yacht Show. L'an prochain certains étudiants de la filière luxe seront intégrés à l'organisation de la Fashion Week en Principauté. Fruit d'un partenariat récemment signé avec la chambre monégasque de la mode.

Et la formule séduit en local. Là où il n'y avait pas ou peu d'étudiants de la Principauté dans cette université il y a quelques années, ils ont été cette année 60 Monégasques et résidents sur les bancs de l'IUM. « Nous comptons 20 étudiants de nationalité monégasque, ce qui en fait notre quatrième nationalité représentée après les Français, les Italiens et les Russes », continue Jean-Philippe Muller. « C'est un signal qui montre qu'aujourd'hui on peut faire ses études à Monaco ».

Déménagement l'an prochain

Chi va piano, va sano e va lontano dit le proverbe italien. En ce sens, la rentrée 2019 annonce une nouvelle ère pour l'IUM. Au cours de l'année scolaire, l'établissement doit quitter ses locaux du stade Louis-II pour s'établir dans un nouveau QG, mieux organisé et mieux adapté, au pied de l'immeuble Stella dans le quartier de la Condamine. « Ce nouvel espace a l'avantage de nous faire gagner de l'espace, mais aussi de repenser notre pédagogie avec des salles de classes différentes, et de nouveaux outils », précise le directeur général, pour qui la capacité d'accueil d'étudiants dans l'université devrait augmenter de 20 à 30 %.

Un espace neuf qui jouera dans l'audit que l'IUM attend l'an prochain pour obtenir une accréditation internationale reconnue pour les écoles de commerce, qui lui permettra de jouer dans la cour des grands.


La suite du direct