Rubriques




Se connecter à

L'office de tourisme salué pour son accueil adapté

La structure s'est vue remettre une plaque « Tourisme et handicap », témoignant de son excellence dans l'accueil des personnes souffrant de déficiences visuelle, auditive, mentale ou motrice

a.r. Publié le 22/11/2018 à 05:07, mis à jour le 22/11/2018 à 05:07
Une plaque remise aux seuls détenteurs du label «Tourisme et handicap a été dévoilée lundi.
Une plaque remise aux seuls détenteurs du label «Tourisme et handicap a été dévoilée lundi. A.R.

L'office de tourisme de Menton avait obtenu son label « Tourisme et handicap » en octobre. Pour une durée de cinq ans. Il en a reçu lundi la preuve officielle et palpable : une plaque indiquant - grâce à quatre pictogrammes - que les personnes atteintes de déficiences visuelle, auditive, mentale ou motrice sont (bien) accueillies dans les locaux bordant les jardins Biovès.

Faciliter l'accueil pour chacun des quatre handicaps

« Ils étaient déjà plus ou moins adaptés, grâce à la politique menée en ce sens depuis des années, mais nous avons fait en sorte de faciliter l'autonomie et l'accès à l'information de ce public », commente Marion Carbonnelle, responsable qualité à l'Office de tourisme. Entourée d'adjoints au maire, du responsable de l'Office de tourisme communautaire, Pierre Dabout, ainsi que des partenaires qui ont épaulé la structure dans sa quête d'excellence.

 

Grâce à l'association Rétina France, à l'Esatitude Menton, ainsi qu'à l'expérience de Françoise Bosano et de son chien Créole - habitués des diverses animations touristiques proposées sur le territoire - des mesures ont en effet pu être prises.

« Nous avons dégagé l'espace pour que la circulation soit aérée, créé des bandes en relief au sol pour signaler les endroits dangereux, mis en place des caisses à hauteur de fauteuil, formé tout le personnel afin de les sensibiliser à l'accueil du public handicapé, mis en place un système d'aide à l'audition, ainsi qu'un système de pictogrammes suivant la charte de l'écriture facilitée. On se rend d'ailleurs compte que ça aide aussi les touristes étrangers puisqu'ils sont visibles dans toutes les langues », détaille Marion Carbonnelle. Ajoutant que des audioguides adaptés sont également accessibles sur internet. « Nous en avons fait onze grâce à l'aide bénévole de Sylvie Mathieu, ancienne speakerine de la SNCF. Ils parlent en priorité de choses qui peuvent intéresser les touristes selon le handicap dont ils souffrent. »

Un guide de l'accessibilité est par ailleurs disponible à l'accueil de l'Office de tourisme pour que les personnes en situation de handicap puissent connaître les lieux en capacité de les accueillir selon les difficultés qu'ils rencontrent.

« Quand on demande aux Mentonnais la vision qu'ils ont de Menton, la majorité répond qu'il s'agit d'une ville à visage humain, souligne l'adjointe déléguée à la culture et au patrimoine, Martine Casério. C'est effectivement l'image que veut donner le maire. Et cela implique que chacun soit accueilli, protégé, sécurisé. Grâce aux aménagements faits pour permettre à tous les publics d'avoir accès à l'information, grâce au label que nous avons reçu, nous restons dans cette logique. Nous en sommes très fiers, et reconnaissants envers toute l'équipe. »

 

Si la ville centre, Menton, est assez logiquement la première à avoir tout mis en œuvre pour obtenir le label « Tourisme et handicap » - porté par le ministère de l'économie - l'ambition de la Carf (Communauté d'agglomération de la Riviera française) est désormais d'aménager, progressivement, les bureaux d'accueil de ses quinze communes.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.