Rubriques




Se connecter à

L'oeil d'Alain Hanel sur l'art du cirque

Dans le cadre du « Carrefour des Arts », créé par Marie-Madeleine Liesse, directrice de Carrefour Monaco, Alain Hanel expose jusqu'au 5 février sa quatrième et dernière série de photographies grand format, intitulée « Festival international du cirque de Monte-Carlo - New Generation » et quelques portraits de jeunes circassiens du Circus Juventas dans le Minnesota (1).

SONY ITH Publié le 23/01/2018 à 05:05, mis à jour le 23/01/2018 à 05:05
Le photographe Alain Hanel, entouré de Marie-Madeleine Liesse et de Hubert Dupont-Sonnerville, de Carrefour Monaco.
Le photographe Alain Hanel, entouré de Marie-Madeleine Liesse et de Hubert Dupont-Sonnerville, de Carrefour Monaco. S.I.

Dans le cadre du « Carrefour des Arts », créé par Marie-Madeleine Liesse, directrice de Carrefour Monaco, Alain Hanel expose jusqu'au 5 février sa quatrième et dernière série de photographies grand format, intitulée « Festival international du cirque de Monte-Carlo - New Generation » et quelques portraits de jeunes circassiens du Circus Juventas dans le Minnesota (1). Soit 38 photographies en couleurs, des jeunes circassiens en action, dont dix-huit magnifiques portraits, et vingt-quatre en noir et blanc, représentant des fauves et des éléphants.

« Voyage sensoriel »

 

« Pour photographier le cirque à Monaco, les photographes invités ont une place privilégiée au bord de la piste circulaire, où les artistes présentent leur numéro, explique Alain Hanel, qui office depuis dix ans sous le chapiteau. La difficulté réside dans la gestion des lumières très contrastées : on passe de l'obscurité à des éclairages très puissants… Je dois garder souvent la tête levée, c'est un vrai voyage sensoriel, dans une superbe ambiance. Entre les odeurs des animaux, des cris de joie des enfants, des émotions palpables dans le grand silence, lors des roulements des tambours. Tout cela me ramène à mon enfance au Maroc où j'habitais à proximité d'un lieu où s'arrêtaient les cirques pour monter leur chapiteau. »

Ses œuvres, captant les numéros et portraits des plus talentueux circassiens internationaux, sont réalisées avec le concours de Julien-Pierre Hanel, illustrateur graphiste, qui souligne d'une façon subtile reliefs et lumières, leur rendant une atmosphère ou une aura magique.

Cette exposition, installée jusqu'au 5 février, représente un très beau clin d'œil au 42e Festival international du cirque de Monte-Carlo qui bat son plein sous le chapiteau de Fontvieille.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.