“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Italie s'invite au bal des enchères estivales

Mis à jour le 14/07/2018 à 05:04 Publié le 14/07/2018 à 05:04
Les premiers modèles sont déjà exposés sur le parvis de Monte-Carlo Bay.

Les premiers modèles sont déjà exposés sur le parvis de Monte-Carlo Bay. Cyril Dodergny

L'Italie s'invite au bal des enchères estivales

Le coup d'envoi de la saison d'été des ventes aux enchères a été donné hier par un petit nouveau, la maison italienne Wannenes, qui met aujourd'hui sous le marteau 50 voitures

L'été sera encore complètement marteau à Monaco ! Alors que de folles enchères sont attendues la semaine prochaine lors des désormais traditionnelles sessions de l'Hôtel des Ventes de Monte-Carlo ou d'Artcurial, un petit nouveau pointe le bout de son museau dans ce calendrier déjà bien chargé.

Wannenes, maison de ventes aux enchères italienne, investit le Monte-Carlo Bay depuis hier et jusqu'à ce soir, pour deux vacations thématiques. Réputée de Gênes à Rome, en passant par Milan, la société s'est alliée à Art Contact Monaco pour disperser bijoux et montres rares, hier, puis des voitures de collection, aujourd'hui.

La pièce maîtresse du premier acte était une paire de pendants d'oreilles. Une chute de saphirs entourée de diamants et estimée entre 160 000 et 180 000 euros.

Aujourd'hui, un garage de 50 voitures, dont un échantillon était exposé en début de semaine devant le Monte-Carlo Bay, sera livré au marteau des commissaires-priseurs.

À saisir : une Citroën 2 CV Charleston de 1981 entièrement restaurée, une Chevrolet C1 cabrio de 1960, une Ferrari Testarossa Monodado de 1992 et même une Fiat Tipo 21/A de 1911 !

Le modèle jouissant de la plus haute estimation étant une Porsche 356 Coupé Carrera 2 2 000 GS (650 000-850 000 euros).

À vos tablettes !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct