“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Institution Saint-Joseph, première du département !

Mis à jour le 23/03/2018 à 05:13 Publié le 23/03/2018 à 05:13
À Roquebrune-Cap-Martin, l'Institution Saint-Joseph se classe à la première place des lycées privés sous contrat du département avec 100 % de réussite au bac en 2017.	(Archive photo Cyril Dodergny)

L'Institution Saint-Joseph, première du département !

Forcément, le proviseur de l'Institution Saint-Joseph de Roquebrune-Cap-Martin, Pascal Liguori, est fier de cette nouvelle : le lycée roquebrunois figure à la première place des lycées privés sous contrat du département.

Forcément, le proviseur de l'Institution Saint-Joseph de Roquebrune-Cap-Martin, Pascal Liguori, est fier de cette nouvelle : le lycée roquebrunois figure à la première place des lycées privés sous contrat du département.

« C'est une reconnaissance du travail des élèves et des équipes pédagogiques » annonce-t-il d'emblée. Avec un taux de réussite brut de 100 % (alors que le taux attendu était de 94 %) les 141 élèves, qui ont passé le bac en 2017, sont tous des bacheliers.

« C'est la bienveillance et l'accompagnement des élèves par des parcours individualisés et une pédagogie différenciée qui fait notre réussite : on vise l'excellence de chaque lycéen ».

Un « dispositif individualisé » qui se met en place dès la classe de seconde et jusqu'à la terminale avec la constitution de « groupes de besoins » quand cela s'avère nécessaire, précise le proviseur.

Par ailleurs, les élèves sont entraînés intensivement aux épreuves écrites du bac dès la première et en terminale avec l'organisation d'un devoir sur table de quatre heures tous les samedis matin. Auquel s'ajoutent, pour les élèves de terminale, deux périodes de « bac blanc » au cours de l'année.

Enfin, le proviseur veut souligner que « au-delà de l'élève, c'est le jeune que l'on prend en compte dans son histoire et son passé ».

« À Saint-Joseph, nous faisons valoir le travail, la rigueur et la discipline dans un esprit véritablement familial… C'est toute cette alchimie qui s'illustre dans nos résultats et je veux souligner que l'on accepte les élèves dès la sixième sans sélection de dossiers ».


La suite du direct